Alimentation et pollution : un seuil de toxicité ?

Comment mesure-t-on la toxicité des polluants dans nos assiettes ? Et comment déterminer le seuil de toxicité ?

Rédigé le , mis à jour le

Alimentation et pollution : un seuil de toxicité ?

Les réponses du Pr. Jean-François Narbonne, toxicologue :

"On ne mesure pas la toxicité des polluants, on mesure les polluants par des techniques de plus en plus sophistiquées et ce qui fait que l'on trouve de plus en plus de produits à des doses de plus en plus faibles. Il y en a beaucoup plus, rien que des produits cancérigènes, il y en a des milliers dans notre alimentation. On détecte des molécules à des doses de plus en plus faibles, ce qui fait que l'on a l'impression que notre régime est de plus en plus pollué alors qu'en fait, il l'est de moins en moins depuis les années 1980. Cela fait à peu près trente ans que l'on commence à prendre des mesures.

"D'autre part, la toxicité des produits a été longtemps déterminée par des études expérimentales chez le rat. On fixe de plus en plus les valeurs sanitaires sur des données humaines cliniques, épidémiologiques avec des marqueurs d'exposition et des faits. On est en train d'approximer de mieux en mieux les seuils sanitaires qui étaient assez théoriques quand on les mesurait à partir d'expériences chez le rat en particulier."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Les réponses de Pierre Souvet, président de l'Association Santé Environnement de France (ASEF) et du Pr. Jean-François Narbonne, toxicologue