Alimentation, addictions, sommeil... comment vont nos ados ?

Tous les quatre ans, une enquête de l'HBSC (Health Beahviour in School-aged Children) mesure l'évolution de la santé des adolescents de plus de 40 nations. L'Inpes publie, ce mardi 4 septembre 2012, les résultats français. Alimentation, addictions et sommeil, des problèmes courants à l'adolescence et qui inquiètent souvent les parents. Alors, les ados français sont-ils vraiment mauvais élèves ?

Rédigé le

Alimentation, addictions, sommeil... comment vont nos ados ?

Plus de fruits et de légumes

En matière d'alimentation, les jeunes semblent avoir pris de bonnes habitudes. Les fruits et les légumes sont en hausse dans la consommation des ados.

Entre 2006 et 2010, la consommation quotidienne de fruits est passé de 31 % à 39 %, et de 42 % à 45 % pour les légumes. La France est d'ailleurs très bien placée, puisqu'elle se situe entre le 2ème et le 5ème rang sur 39 en fonction de l'âge et du sexe. En effet, les filles font beaucoup plus attention à leur régime alimentaire et ont généralement de meilleures habitudes que les garçons.

Une tendance qui s'inverse le matin, puisque 54 % des filles déclarent prendre un petit déjeuner, contre 63 % pour les garçons. Hors, l'étude prouve que les adolescents qui déjeunent régulièrement le matin, ont globalement de meilleures habitudes alimentaires. Ils déclarent manger plus de fruits et de légumes, et consommer moins de sucreries (22 % contre 28 %), et de boissons sucrées (22 % contre 34 %). Mais attention à ne pas tomber dans l'extrême. Selon l'étude, 30 % des jeunes font un régime ou estiment avoir besoin de maigrir, un fait inquiétant, surtout chez les jeunes filles, qui ont une image plus négative de leur corps. 42 % d'entres elles s'estiment trop grosses en troisième.

Manque de sommeil

Si les jeunes Français font attention à leur alimentation, le manque de sommeil des adolescents reste le point noir de cette étude. 21 % des élèves de troisième sont en manque de sommeil. La plupart se contente de sept heures de sommeil, voire moins ! Alors qu'un adolescent devrait dormir 9 ou 10 heures. Et ce temps diminue encore chez les utilisateurs d'Internet, ou de portables. Selon l'étude, "l'usage, le soir, d'outils électroniques et audiovisuels impliquerait 30 à 45 minutes de sommeil en moins". La lecture est à privilégier, puisque les jeunes qui déclarent se plonger dans un livre le soir avant de se coucher dorment plus que les autres (8 h 52 contre 8 h 28 pour les enfants qui ne lisent pas ou font autre chose).

Le collège : lieu d'initiation du cannabis

Enfin, les chiffres concernant les addictions (tabac, alcool, etc.) révèlent que le collège reste le lieu d'initiation de ces drogues. Premières cigarettes, premiers abus d'alcool, les collégiens sont nombreux à faire ces expériences à la sortie du collège. Sept collégiens sur dix ont déjà consommé de l'alcool, tandis que 30 % d'entres eux avouent avoir déjà fumé des cigarettes.

Pourtant, au pays du vin, l'alcool n'est pas le problème le plus concernant. Selon l'INPES, la consommation de cannabis chez les jeunes est un fait bien plus inquiétant. Un collégien sur dix a déjà fumé du cannabis, ce qui situe la France en 6ème position sur 39. Parmi tous les jeunes, ce sont surtout les élèves de 3ème qui sont concernés (24 % ont déjà fumé, contre 1,5 % en 6ème), et si la consommation est loin d'être régulière (avec moins de 2 % en 3ème), le problème n'en est pas moins préoccupant.

 

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus