Tics : Billie Eilish souffre du syndrome de Gilles de La Tourette

La jeune chanteuse a été diagnostiquée à l’âge de 11 ans. Elle définit son trouble, qui se manifeste par des tics physiques, comme étant "épuisant".

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
Les tics de Billie Eilish disparaissent lorsqu'elle monte sur scène
Les tics de Billie Eilish disparaissent lorsqu'elle monte sur scène  —  Shutterstock

La star internationale Billie Eilish est atteinte du syndrome de Gilles de La Tourette depuis son enfance. Une maladie qu’elle a révélé lors de l’émission Mon prochain invité n'est plus à présenter, animée par David Letterman et diffusée sur Netflix. 

"Mes principaux tics, que je fais toute la journée, c’est par exemple remuer mon oreille d’avant en arrière, lever mon sourcil, claquer ma mâchoire, contracter les muscles de mon bras", détaille Billie Eilish. 

"Ce sont des choses que vous ne remarquerez pas lors d’une conversation. Mais pour moi, c’est vraiment épuisant".

Pas de tics sur scène

"La façon la plus courante dont les gens réagissent est de rire parce qu'ils pensent que j'essaie d'être drôle. Et je me sens à chaque fois incroyablement offensée par cela", confie l'artiste.

Au cours de l’entretien, Billie Eilish explique toutefois qu’elle n’a plus de tics une fois qu’elle monte sur scène. Avec les années, son rapport à ses tics a changé :  "je les ai transformés en amis, j’ai appris à leur faire confiance"

À lire aussi : Le "Tiktok Tic", cette maladie des tics nerveux

Un trouble neurologique

Le syndrome de Gilles de La Tourette est une maladie neurologique. À l’image de Billie Eilish, elle se caractérise par des tics moteurs, c’est-à-dire des mouvements incontrôlés, et des tics sonores (vocalisations, cris, raclements de gorge...). Son origine reste encore mal connue et pourrait être génétique ou environnementale.

Les tics apparaissent dans l’enfance et évoluent favorablement jusqu’à disparaître chez 25 % des adultes.

Le syndrome de Gilles de La Tourette est aussi souvent associé à d’autres troubles : déficit de l’attention, hyperactivité, troubles obsessionnels compulsifs, crises de panique, troubles du sommeil ou de l’apprentissage.  

En France, la maladie concerne entre 0,5 % et 1 % de la population et touche plus souvent les garçons que les filles.

Tic et toc, quelle différence ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !