Gilles de La Tourette : Lewis Capaldi en crise sur scène

Le 21 février, Lewis Capaldi a été victime de tics en plein concert. Le public a alors pris le relais en terminant sa chanson. L'artiste écossais souffre du syndrome Gilles de La Tourette.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
Lewis Capaldi lors d'un concert en 2020
Lewis Capaldi lors d'un concert en 2020  —  Andrea Raffin / Shutterstock

C'est un moment qu'il n'est pas prêt d'oublier. Lewis Capaldi, chanteur à succès, connu pour ses tubes "Before you go" ou encore "Forget me", est atteint du syndrome Gilles de La Tourette. Le 21 février, en plein concert à Francfort en Allemagne, le chanteur a été pris de tics, l'obligeant à s'arrêter de chanter. 

Mais il a pu compter sur son public, qui a tout de suite terminé la chanson "Someone you loved". Cette séquence touchante, filmée par une fan, a été aimée plus de huit millions de fois !

@katharina.shry we support you!! @Lewis Capaldi #konzert #frankfurt #lewiscapalditour #foryou #fyp ♬ Originalton - 🤍

À lire aussi : Qu’est-ce que la maladie de Ménière, dont souffre la chanteuse Hoshi ?

Une maladie neurologique

Lewis Capaldi avait révélé en septembre dernier souffrir du syndrome Gilles de La Tourette. À l'époque, des rumeurs circulaient sur le chanteur, faisant croire qu'il consommait de la cocaïne avant ses concerts. Lewis Capaldi a alors pris la parole en live sur Instagram pour expliquer les raisons de ses tics. 

En effet, le syndrome de Gilles de La Tourette est une maladie neurologique qui se caractérise par des tics moteurs, c’est-à-dire des mouvements incontrôlés, et des tics sonores (vocalisations, cris, raclements de gorge...). Son origine reste encore mal connue et pourrait être génétique ou environnementale. Les tics apparaissent dans l’enfance et évoluent favorablement jusqu’à disparaître chez 25 % des adultes.

D'autres troubles associés

Le syndrome de Gilles de La Tourette est aussi souvent associé à d’autres troubles comme le déficit de l’attention, l'hyperactivité,  les troubles obsessionnels compulsifs, les crises de panique, les troubles du sommeil ou de l’apprentissage.  

En France, la maladie concerne entre 0,5 % et 1 % de la population et touche plus souvent les garçons que les filles.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !