1. / Sexo

Pourquoi les hommes ont-ils des érections nocturnes ou matinales ?

L’érection nocturne ou matinale est un phénomène courant dans la vie d’un homme. L'érection matinale est spontanée, mécanique et parfois gênante. Quelles sont ses causes mécaniques et biologiques ?    

Rédigé le

Pourquoi les hommes ont-ils des érections nocturnes ou matinales ?

C’est une des croyances les plus populaires : "La vessie se remplirait durant la nuit et le fait d’avoir une érection bloquerait les sphincters et éviterait de perdre les urines de façon involontaire".      

Cette hypothèse ne tient pas la route car les enregistrements des érections nocturnes et matinales montrent qu’il y a 3 à 5 érections d’une vingtaine de minutes chacune qui ne correspondent pas au rythme de la vessie pleine ou vide. 

Il serait également compliqué pour les hommes, s'ils avaient ce réflexe, de se mettre en érection à chaque fois qu’ils devaient se retenir d’uriner.

Une relation avec les rêves érotiques ? 

L'érection du matin n'a pas de lien avec le contenu érotique ou non des rêves, c'est une idée répandue mais fausse. En revanche il y a un lien indirect avec les rêves ou la phase des rêves. 

Il existe différentes phases de sommeil : des phases de sommeil léger, puis de plus en plus profond, jusqu’à atteindre une phase de sommeil dit "paradoxal".

Il y a quatre aspects du sommeil paradoxal importants :

  • Le sommeil paradoxal est la phase du sommeil où les rêves sont le plus intenses.
  • Notre corps est complètement paralysé.
  • Nos yeux bougent sous les paupières.
  • Avant finalement d’avoir une érection

Ces phénomènes surviennent dans le même temps sans explication exacte, c’est pour cela que ce sommeil est dit "paradoxal". Il y a en moyenne 3 à 6 phases de sommeil paradoxal dans une nuit, ce qui veut dire qu’un homme a en moyenne 3 à 6 érections par nuit, d’une durée de 10 à 30 minutes chacune. 

Un homme est donc en érection chaque nuit pendant une période d’au moins une heure, parfois même deux !

Généralement, l’homme ne remarque même pas ce phénomène, sauf s’il se réveille à la fin d’un sommeil paradoxal. L’érection matinale est donc la fin de la toute dernière érection de la nuit.

Des érections absentes...

Si les érections sont absentes la nuit et le matin, cela ne signifie pas qu'il y a un problème érectile. 

  • Les causes les plus fréquentes d’absence de ces érections peuvent simplement être liées au fait qu’on ne les a pas remarquées, puisqu’on dort !
  • Il y a ensuite tous les problèmes de mauvais sommeil qui vont perturber les cycles et perturber les érections de la nuit et du matin.
  • Il y a des causes médicales qui peuvent être résumées en deux points : problème de la mécanique du pénis qui ne répond plus aux sollicitations du cerveau (problèmes d’artères, de nerfs, d’hormones etc) ou problème au niveau cérébral comme une dépression ou un syndrome d’apnée de sommeil ou les périodes d’anxiété majeure.  

Si les érections sont correctes lors des rapports sexuels, il n’y a pas lieu de consulter, en revanche s'il y a moins d’érections le matin et aussi moins d’érections lors des rapports, dans ce cas il vaut mieux consulter pour rechercher la cause.   

À quoi servent ces érections ? 

Des expériences ont été faites dans lesquelles on prive le pénis de ces érections nocturnes et matinales. Ces dernières montrent qu’à cause de cette privation, le pénis perd un peu de sa fonctionnalité, il est de moins en moins bien oxygéné et finit par scléroser.

Les érections de la nuit et du matin jouent donc un rôle dans le bon fonctionnement du pénis. C’est un peu comme les moments d’échauffement au bord du terrain pour un sportif, pour qu’il soit prêt à rentrer en jeu dès qu’on a besoin de lui 

Une autre constatation peu connue est faite de l’utilité de ces érections : lorsque les érections de la nuit et du matin sont améliorées par un traitement spécifique, il est presque toujours observé une amélioration de l’humeur et une diminution de l’anxiété chez l’homme !  

Beaucoup pensent logiquement que c’est une conséquence psychologique "On bande donc on est rassuré sur sa virilité". Il y a très probablement une explication neurobiologique complexe liée à ce fameux lien entre les érections de la nuit/matin, les mouvements oculaires et le sommeil paradoxal. 
C’est pour ça que quand les hommes se réveillent tendus du pénis, ils ont plus de chance de passer une journée détendu dans la tête.

Un phénomène équivalent pour les femmes ? 

Le même phénomène existe chez les femmes avec une érection du clitoris durant le sommeil paradoxal. 

Naturellement les variations de volume du clitoris sont moins importantes et moins visibles que celles du pénis ce qui explique qu’on les remarque moins.
Peut-être que les femmes accordent un peu moins d’importance que les hommes à l’aspect de leur sexe, de leur clitoris bien gonflé et tendu au réveil. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr