1. / Sexo

Comment parler sexualité... avec des emojis ?

Journée Mondiale - Les emojis sont aujourd'hui un des moyens privilégiés pour parler sexualité. Mais comment utiliser ces drôles de dessins ? Les explications d'Olivier Levard, journaliste spécialiste des nouvelles technologies.

Rédigé le

"Emojis : le sexe imagé", chronique d'Olivier Levard, journaliste spécialiste des nouvelles technologies, du 14 mars 2018

Au début, les emojis étaient des bonhommes qui souriaient ou faisaient la tête comme leurs ancêtres, les smileys ou émoticônes apparus dans les années 70. Mais aujourd'hui, ces centaines de petits dessins sont devenus un langage universel qui dépasse toutes les frontières et toutes les langues et que l'on utilise sur les smartphones, tablettes, ordinateurs pour les réseaux sociaux et messagerie. Les emojis ont même fait leur apparition au cinéma dans un film.

Des emojis pour parler de sexe et de santé sexuelle

Les emojis sont devenus un des moyens privilégiés pour parler de sexe, mais aussi de prévention et de santé sexuelle. Trois quarts des jeunes les utiliseraient pour parler de sexe. Le sexe reste un sujet un peu tabou et il est parfois difficile d'en parler, de trouver les mots... Utiliser ces petits dessins avec son partenaire permet d'en parler de manière détendue.

Il faut toutefois faire preuve d'imagination car il n'existe pas de pénis, de vulve ou de paire de fesses dans les emojis "de base" qui sont très prudes. Il faut donc détourner les images existantes : des fruits, des objets du quotidien, des phénomènes météo... pour pouvoir décrire les très nombreuses pratiques sexuelles. De manière amusante, des standards sur lesquels tout le monde s'est mis d'accord ont fini par émerger.

A lire aussi : Emolis érotiques, l'art de pimenter les sextos

Quelques émojis et leur signification "sexuelle"

  • L'aubergine et le hot-dog désignent le pénis

  • Les fesses sont symbolisées par un abricot/pêche

  • La vulve peut être symbolisée par un coquillage, une tulipe, un petit chat ou encore par un pot de miel

 

Des emojis de plus en plus explicites

Des utilisateurs ont décidé de mettre un terme à ce flou. Une start-up flirtmoji a en effet proposé des dessins beaucoup plus explicites pour les femmes mais aussi pour les hommes (voir ci-dessous). Ces emojis ont été inspirés par l'artiste Erin Tobey. Problème, il faut installer une application, ce qui tue leur "universalité" pour en profiter.

Il existe une organisation internationale, le consortium Unicode, qui est une association privée à but non lucratif qui réunit les géants du high-tech et des réseaux sociaux, les fabricants de téléphones... une sorte de Nations unies des emojis qui en accepte de nouveaux, officiels. Cela permet par exemple de recevoir correctement un emoji envoyé depuis un téléphone Apple sur Android. En réalité, chaque constructeur a son propre dessin avec de petites différences mais tout le monde peut se comprendre.

Bientôt un emoji "préservatif" et un emoji "règles" ?

Il existe des combats "politiques" pour obtenir de nouveaux emojis, notamment pour désigner le préservatif. Le lobbying a commencé en 2016. Une marque de préservatif a proposé à l'occasion à la Journée mondiale de lutte contre le sida de créer un emoji pour désigner le préservatif. Cette idée est maintenant soutenue par des associations qui réclament un #CondomEmoji et mettent en avant qu'aux Etats-Unis, par exemple, les personnes âgées de 15/25 ans représentaient les deux tiers des cas de MST les plus fréquentes (comme chlamydia et de gonorrhée).

En attendant la création d'un nouvel emoji, il faut donc être débrouillard et inventif pour parler du préservatif. Pour le moment, le parapluie avec quelques gouttes de pluie est le plus utilisé.

Autre sujet parfois tabou, celui des règles. L'association anglaise, Plan International, a proposé cette année de s'attaquer à ce sujet. Selon un sondage qu'elle a réalisé, les deux tiers des femmes britanniques ne seraient pas suffisamment à l'aise pour parler de leurs règles avec un homme. Mais elles déclarent qu'avoir un emoji dédié aux règles les aiderait. De nombreuses femmes du monde entier ont même confié à cette association leur honte d'avoir leurs règles. L'association leur a donc proposé cinq visuels pour essayer de faciliter la parole derrière son écran.

Pour l'instant, malheureusement, comme pour le préservatif, l'association Unicode fait la sourde oreille. On dit souvent que la langue, la capacité à nommer les choses, sont très politiques. Cela est aussi vrai pour la langue des emojis qui sert à briser des tabous pour parler de maladie.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus