Quelle poêle choisir pour votre santé ?

Les poêles en téflon ont révolutionné votre quotidien culinaire. Mais une simple rayure pourrait présenter un réel danger pour votre santé, selon une récente étude. Mais quelles sont les poêles saines et durables ?

Sibylle de Barthez
Rédigé le , mis à jour le
À quelle poêle se vouer ?
À quelle poêle se vouer ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Des crêpes qui ne collent pas : c'est la promesse des poêles en Téflon. Mais attention à la rayure. Car des milliers de particules de plastique pourraient être libérées dans les aliments. Sur une petite zone abîmée, elles seraient quasiment 2,3 millions. Mais ces particules sont-elles dangereuses pour la santé ?

Le téflon, un danger au fond de la poêle

"Historiquement, le téflon était constitué d'une molécule appelée le PFOA qui a des propriétés anti-adhésives. Les PFOA ont été reconnues comme présentant un danger très important pour la santé humaine, du fait de leur toxicité notamment au niveau du foie et du système immunitaire", explique Xavier Coumoul, professeur de biochimie et toxicologie à l'université Paris-Descartes.

La production de ce perfluoré a été interdite en 2020 par l’Union européenne. Mais les fabricants l'ont remplacé par son lointain cousin."Dans ce type de revêtement, on retrouve du GenX qui est une alternative chimique, qui présente des propriétés très similaires à celles du PFOA. Le GenX est très scruté par l'Union européenne compte tenu de ces similarités. On ne peut pas être absolument sûr qu'il n'y a pas un risque potentiel pour la santé du fait du 'relargage' de ces plus petits composés", précise Xavier Coumoul.

La céramique : tendance mais avec des défauts

Face au doute, à quelle poêle se vouer ? Céramique, acier, inox, cuivre, aluminium... les avis divergent.

Pour les départager, rendez-vous sur le ring : poêle en céramique contre poêle en inox, le match est lancé. La poêle en céramique serait plus naturelle, plus résistante et anti-adhésive. Mais derrière son côté tendance, elle cacherait bien des défauts.

"Les poêles en céramique sont constituées de silice, qui peut avoir différents effets lorsqu'elle est testée sur des modèles expérimentaux. Mais à l'heure actuelle sur l'espèce humaine, il est encore difficile de se prononcer quant à un éventuel danger pour la santé humaine" selon Xavier Coumoul.

L'inox pour cuisiner sainement, oui mais...

Face à elle, l’inox a meilleure réputation. Elle serait sans danger pour la santé. Encore faut-il bien la choisir.

"Tout dépend de sa composition. L'idéal est d'utiliser des poêles en inox qui ont un ratio 18/10 qui est le ratio en chrome et en nickel, de composition 18 % et 10 %", commente Xavier Coumoul.

Ce ratio de 18/10 permet aux aliments de ne pas accrocher au fond de la poêle. C'est un bon point pour l’inox. Mais au-delà des matériaux, d’autres paramètres sont à prendre en compte."L’idéal est probablement d'utiliser ces matériaux dans tous les cas de manière raisonnée et à des températures qui sont relativement moyennes, pas de très hautes températures", confie Xavier Coumoul.

Pour l’heure, la poêle parfaite n’existe pas. Tout se joue sur l’entretien. Vous pourrez peut-être conserver votre poêle favorite quelques années de plus.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !