Pass vaccinal, autotests, dérogation : ce qui change à partir d'aujourd'hui

Faute d’avoir effectué leur dose de rappel à temps, près de quatre millions de Français verront leur pass vaccinal désactivé ce mardi 15 février. On vous explique tout ce qui change aujourd'hui.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Allègement des restrictions sanitaires et renforcement de la campagne vaccinale sont les deux mots d'ordre du gouvernement. Depuis ce mardi 15 février, la campagne de lutte contre le Covid-19 prend un nouveau tournant en France. 

Le délai de rappel passe à 4 mois

Pour conserver un pass vaccinal valide, le délai pour effectuer sa dose de rappel passe à quatre mois, au lieu de sept mois, pour les personnes âgées de plus de 18 ans. Concrètement, cela signifie que toutes les personnes ayant validé leur schéma vaccinal avant le 15 octobre 2021 ont vu leur pass vaccinal désactivé ce mardi 15 février 2022. 

Pas de changement pour les jeunes. Les adolescents de 16 et 17 ans ne sont pas concernés par l’obligation de la dose de rappel. Les jeunes de 12 à 15 ans sont, eux, toujours soumis au pass sanitaire, et n’ont pas d’obligation vaccinale.  

Enfin, la durée de validité du certificat de rétablissement, obtenu après un test positif, passe à quatre mois, contre six jusqu’ici. En cas d’infection au Covid-19, ce certificat de rétablissement est donc valable quatre mois après avoir avoir enregistré un test PCR ou antigénique positif sur l'application TousAntiCovid.

A lire aussi : Covid : on vous dit tout sur le Pass+, le pass vaccinal valable 24h

Fin de la dérogation

A compter de ce mardi 15 février, la dérogation pour les personnes non-vaccinées ou partiellement vaccinées prend fin. Jusqu’ici, les non-vaccinés avaient le droit de faire valoir un test négatif de moins de 24 heures pour accéder aux endroits soumis au pass vaccinal. En contrepartie, ils devaient effectuer une première dose de vaccin avant aujourd'hui. 

Cette dérogation prend donc fin ce mardi 15 février. Dorénavant, les personnes non-vaccinées ne peuvent plus obtenir de pass vaccinal avec seulement une première dose et un test négatif de moins de 24 heures.

Autotests en pharmacie

La vente d’autotests dans les supermarchés prend également fin ce 15 février. Les autotests à prélèvement nasal étaient disponibles jusqu’à cette date en grande surface. Ils seront désormais uniquement accessibles en pharmacie.

Comment bien réaliser un autotest ?  —  Snapchat : Allodocteurs