Pass vaccinal : ce qui va changer au 15 février

Dose de rappel, certificat de rétablissement, infection… des millions de Français seront concernés par les changements du pass vaccinal. On fait le point sur ces nouvelles mesures qui entreront en vigueur le 15 février.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Pass vaccinal : ce qui va changer au 15 février

Depuis le 22 janvier 2022, les Français vivent au rythme du pass vaccinal et du calendrier fixé par le gouvernement pour faire face aux nouveaux variants. Pour inciter à la vaccination, les autorités ont prévu de faire évoluer le pass vaccinal à compter du 15 février. Plusieurs millions de personnes pourraient ainsi perdre leur pass vaccinal. On vous détaille ces mesures.

Quel délai pour faire sa dose de rappel ?

Première nouveauté. Au 15 février 2022, les personnes âgées de plus de 18 ans et un mois devront réaliser leur dose de rappel trois mois après la fin de leur schéma vaccinal, et dans un délai de quatre mois maximum.  

Concrètement, cela signifie que toutes les personnes ayant validé leur schéma vaccinal avant le 15 octobre 2021 verront leur pass vaccinal désactivé au 15 février 2022. Près de 9 millions de Français seraient concernés par cette mesure, selon une récente déclaration du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. 

Le simulateur Mon rappel vaccin Covid de la plateforme Ameli permet de calculer la date à laquelle recevoir sa dose de booster. En cas de retard pour son rappel du vaccin anti-Covid, pas d'inquiétude, il sera tout de même possible de réactiver son pass vaccinal. Il faudra alors patienter une semaine après avoir reçu sa dose de rappel, et scanner le QR code reçu à cette occasion sur l'application TousAntiCovid.

À lire aussi : Covid : l'Autriche fait le choix de la vaccination obligatoire

Quelle est la nouvelle durée du certificat de rétablissement ?

Autre changement majeur à compter du mardi 15 février, la durée de validité du certificat de rétablissement, obtenu après un test positif, passe à quatre mois, contre six jusqu’ici. Dans une vidéo publiée fin janvier sur son compte Twitter, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran annonçait que ce délai allait être raccourci pour encourager la vaccination.

En cas d’infection au Covid-19 après le 15 décembre 2021, ce certificat de rétablissement sera donc valable jusqu’au 15 juin. Pour récupérer ce document, il suffit de se connecter à la plateforme Sidep.gouv.fr pour récupérer un certificat de test PCR ou antigénique positif. La preuve de ce test fait office de certificat de rétablissement. Les certificats de résultats des tests positifs peuvent être imprimés ou authentifiés avec un QR Code via l'application TousAntiCovid pour bénéficier de son certificat de rétablissement à portée de main.

Une infection au Covid équivaut-elle toujours à une dose de rappel ?

La réponse est oui. Jusqu’ici, les personnes doublement vaccinées ayant contracté le Covid pouvaient recevoir leur dose de rappel trois mois après leur infection. À partir du 15 février, il ne sera plus nécessaire de recevoir la dose de booster pour pouvoir activer son pass vaccinal. 

Pour bénéficier du passe, il faut que le système immunitaire ait été stimulé au moins trois fois (que ce soit par une infection ou par une dose de vaccin, mais avec au moins une dose) ", a indiqué le ministre de la Santé.

Formation Médiateurs de lutte anti-Covid  —  Le Magazine de la Santé - France 5