1. / Maladies
  2. / Gynécologie

Ch@t : Petits problèmes gynécologiques

Ch@t du 12 octobre 2010 Les réponses des docteurs Alain Tamborini, Brigitte Bosio-Le Goux, Catherine Scarabin et Marianne Buhler, gynécologues

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Petits problèmes gynécologiques
Ch@t : Petits problèmes gynécologiques
Sommaire

Les réponses du Dr Alain Tamborini, gynécologue

  • J’ai 23 ans et peu de libido. Serait-ce lié selon vous à ma pilule Ethinylestradiol ?

Dans la grande majorité des cas, fort heureusement, la pilule ne doit pas intervenir sur la libido.

  • Faut-il retirer son anneau contraceptif avant un examen (notamment un frottis) chez le gynécologue ?

L'anneau contraceptif ne gêne pas l'examen gynécologique ni la pratique du frottis.

  • Est-ce que les lubrifiants intra-vaginaux peuvent être obtenus sans ordonnance ?

Les lubrifiants non hormonaux peuvent être obtenus sans ordonnance. Demandez conseil à votre pharmacien.

  • Depuis que j’ai accouché il y a 5 mois, les rapports sont très douloureux voir impossibles. J’allaite. Est-ce de la sécheresse vaginale ? Cela va-t-il rentrer dans l’ordre rapidement ?

Une sécheresse vaginale pendant la période post-natale est très fréquente surtout en cas d'allaitement, cela devrait rentrer dans l'ordre. Vous pouvez employer des lubrifiants lors des rapports sexuels.

  • J’ai parfois des pertes malodorantes qui s'apparentent à du pus, sans douleur ni démangeaisons. J’ai alors recours à des ovules achetées sans ordonnance en pharmacie. Qu’est-ce qui pourrait causer ce genre d’infection ?

Si vos pertes persistent, je vous engage à consulter votre médecin ou gynécologue à la recherche d'une vaginite dont il faudra identifier le germe en cause pour mettre en route le traitement adéquat. Il faut aussi parfois traiter le partenaire.

Il n'y a pas de rapport entre les ovaires polykystiques et la gêne vaginale.

  • J’ai beaucoup de pertes malodorantes et c’est très gênant, j’ai déjà consulté on m’a dit de prendre des ovules mais ça n’a rien changé, que dois-je faire ?

Cela mérite un examen en laboratoire à la recherche du germe en cause avant d'envisager un traitement. Dans la majorité des cas, cela n'est pas grave et se traite très bien. Ne vous inquiétez pas mais consultez.

  • A 57 ans, une crème vaginale à base d’estriol 0,1 g, peut-elle être utilisée sur le long terme, comme un THS, ou en cure de quelques jours seulement ?

On peut utiliser ce type de crème vaginale au long cours.

  • J’ai accouché il y a 3 semaines, je voulais savoir s’il est obligatoire de consulter un gynéco ?

Une consultation post-natale est prévue pour toutes les femmes dans le courant du 2ème mois suivant l'accouchement. Il n'est pas nécessaire de consulter auparavant si tout va bien.

Il n'y a pas de rapport entre une fausse couche et la gêne vaginale.

  • Quel genre de culottes est le mieux pour l’hygiène ?

Il est souhaitable d'employer des sous-vêtements en coton et bien entendu d'en changer quotidiennement.

  • Comment faire la différence entre une réelle sécheresse vaginale et un manque de désir ?

Normalement une vraie sécheresse vaginale est permanente. Un manque de désir entraîne un défaut de lubrification lors des rapports.

  • Que pensez-vous de l’efficacité du Tibolone sur les gênes pendant les rapports dûes à un manque d’élasticité vestibulaire ?

A votre traitement hormonal par voie orale, il est possible d'associer un traitement hormonal local vaginal en crème et ovules.

  • J’ai 58 ans  ménopausée, mon dermatologue m'a diagnostiqué une scléro atrophie vulvaire avec accolements des petites lèvres. Après traitement à la cortisone (que je n’ai pas supporté) puis-je utiliser les gels à base d’acide hyaluronique, cette scléro atrophie peut-elle dégénérer en cancer de la vulve ?

Le lichen scléro atrophique vulvaire se traite au mieux par les crèmes aux corticoïdes locaux. Demandez conseil à votre dermatologue.

  • Les ovules à base d’hormones sont-elles source de problèmes, sachant que je n’ai pas supporté le THS (fibromes) et que je souffre de brûlures et démangeaisons importantes ?

Dans la grande majorité des cas, les traitements hormonaux locaux n'ont qu'une action locale vaginale et n'entraînent pas d'effets secondaires.

  • Merci de réexpliquer le rôle des glandes montrées par Benoit en début d’émission, est-ce qu’il y a arrêt à la ménopause ?

Les glandes de Bartholin situées à l'entrée du vagin ne jouent qu'un rôle subalterne dans la lubrification vaginale.

  • Je suis ménopausé et j’ai pris du poids. Est-ce que un THS peut me faire perdre ces kilos ?

Un THS bien équilibré ne doit pas jouer sur le poids ni la silhouette.

Le stérilet n'intervient pas sur la lubrification vaginale.

Non, mais il peut se produire des fissurations au niveau de la fourchette vulvaire, lors des rapports.

  • Je ne sais pas toujours exactement ce dont je souffre : infection vaginale, mycose ou cystite. Les symptômes se recouvrent. Toutes ces affections peuvent-elles être en rapport avec la sécheresse vaginale ?

Habituellement le seul examen gynécologique suffit pour distinguer mycose et cystite.

  • En un an, j’ai eu 4 mycoses, traitement ovule et crème, je ne comprends pas pourquoi ça revient, est-ce que ça va s’arrêter un jour ? Sinon mon médecin m’a dit que l’homme est porteur sain de cette maladie, est-ce vrai ?

Les mycoses vaginales sont souvent rebelles et récidivantes et nécessitent ainsi des traitements au long cours. Parfois il faut associer un traitement en comprimés.

  • Une déficience des glandes de Bartholin est-elle possible et ainsi peut-elle entraîner une sécheresse ? Et est-ce courant ?

Les glandes de Bartholin, ne jouent qu'un rôle subalterne dans la lubrification vaginale. Dans la grande majorité des cas, même lorsqu'on a enlevé les deux glandes, les rapports se déroulent normalement.

  • J’ai effectué un test d’ovulation ce dimanche il était négatif, j’ai des rapports non protegés. Lundi ayant effectué un autre test d’ovulation qui était positif, mon copain est routier et ne se trouve pas là au bon moment. Ai-je des chances de tomber enceinte quand même ?

Une grossesse est possible car les spermatozoïdes restent fécondants pendant au moins 3 jours dans les voies génitales féminines tandis que l'ovule meurt de solitude dans les heures qui suivent s'il n'est pas fécondé.

  • Peut-on commencer un THS 9 ans après une hystérectomie et une intervention sur le périnée. Je souffre de plus en plus.

Il n'est jamais trop tard pour envisager un THS si son indication est justifiée médicalement.

  • J’ai 54 ans et suis en ménopause ou (péri) et n’ai jamais pris de traitement hormonal, est-ce trop tard ?

On peut toujours envisager un THS si son indication est justifiée.

  • Peut-on considérer comme faible en oestrogènes la crème estriol avec 0,1 g ?

Tous les traitements hormonaux locaux n'ont quasiment qu'une action hormonale locale vaginale.

  • Peut-on prendre le traitement par voie orale (sans hormone) montré pendant le reportage, sans ordonnance ? Comment cela s’appelle-t-il ? J’en ai assez de devoir utiliser un gel avant chaque rapport !

Les traitements hormonaux par voie générale nécessitent une prescription donc une consultation médicale.

  • Quand l’estriol n’est plus du tout supporté ?

Il existe d'autres produits contenant du bacille de Döderlein.

  • On utilise le préservatif comme mode de contraception mais pendant les rapports je ressens des frottements gênants, peut-on être allergique à certaines marques de préservatifs ?

Il existe des marques de préservatifs en cas d'allergie. Demandez conseil à votre pharmacien.

  • Existe-t-il des médicaments pour augmenter le désir chez la femme et ainsi améliorer la lubrification (un viagra au féminin ?)

Il n'existe pas de "viagra" féminin. C'est plutôt le cerveau qui commande le désir.

  • Faut-il une ordonnance pour un traitement hormonal local ?

Tous les traitements hormonaux nécessitent des prescriptions et des conseils pour une bonne utilisation.

  • J’ai un problème de mycose, comment faire pour que ça ne récidive pas ?

La mycose vaginale est volontiers rebelle et récidivante et il faut souvent recommencer le traitement. Portez des sous-vêtements en coton, utilisez un produit adapté pour l'hygiène intime : demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Au milieu du cycle, au moment de l'ovulation, il peut exister une augmentation transitoire de lubrification correspondant à la glaire cervicale, claire et filante.

  • Ménopausée, je souffre de bouffées de chaleur intenses me réveillant toutes les heures. Au travail, je me sens épuisée mais je ne peux pas prendre de THS car j’ai des antécédents de cancers de seins dans la famille, pouvez-vous m’aider ?

Un antécédent familial de cancer du sein n'est pas une contre-indication absolue au traitement hormonal de la ménopause, donc consultez votre médecin pour faire le bilan et envisager un traitement. Très souvent les traitements à petites doses donnent de bons résultats sur les bouffées de chaleur même lorsqu'elles sont nombreuses et intenses.

  • J’ai Escherichia Coli à 10.000.000/ml que faut-il faire ?

Vous avez une infection urinaire à colibacille donc il faut la traiter. Dans la majorité des cas le traitement est rapide (1 à 3 jours) et très efficace.

  • Les ovules de bacilles de Döderlein pour refaire la flore vaginale sont-ils disponibles sans ordonnance ?

Oui.

  • Tous les pv sont négatifs pourtant j’ai de nombreuses pertes épaisses, dois-je m’inquiéter ?

Comme la bouche, le vagin est une muqueuse donc il est normal qu'il existe des sécrétions vaginales : si les pertes sont d'aspect normal, ne tâchent pas, n'irritent pas, sans odeur, on doit les considérer comme physiologiques.

  • Pourquoi ignorez-vous mes questions sur les glandes de Bartholin ?

Les glandes de Bartholin ne jouent qu'un rôle très mineur dans la lubrification vaginale.

Les réponses du Dr Brigitte Bosio-Le Goux, gynécologue

  • Après chaque rapport sexuel je ressens une forte brûlure et des picotements pendant plus d’une heure et lors des rapports je ressens une douleur. Quant à mon fiancé le lendemain il présente souvent rougeur et petits boutons sur le sexe. A quoi cela est dû ?

Probablement à une mycose. En tous cas cela y ressemble fort

  • Existe-t-il un traitement contre la sécheresse vaginale quand on est ménopausée et atteinte d'une adénomyose de l’utérus ?

Bien sûr ! Il existe un traitement de fond (oestrogènes dits faibles) par voie le plus souvent locale et la possibilité d'utiliser des lubrifiants.

Non !

  • Dans le reportage on a vu des lubrifiants en forme de longues pipettes, sont-ils compatibles avec la grossesse ?

Oui ce sont des gels non hormonaux hydratants – pas de problème !

  • Les problèmes vaginaux sont-ils plus dangereux pendant la grossesse ? (dangereux pour le bébé) ?

Cela dépend desquels bien sûr. Pas les mycoses en tous cas.

  • J’ai 26 ans, ma question n’est pas dans le thème du jour mais je suis assez inquiète. Voilà 5 ans que nous pratiquons le coït interrompu avec mon ami, est-ce dangereux à long terme pour lui ?

Non mais ce n'est pas une contraception fiable même si elle semble efficace vous concernant.

  • J’ai 35 ans et un syndrome de Gougerot-Sjögren depuis toujours. Lors des examens gynécologiques, le spéculum est une vraie torture et la naissance de mon enfant par voie basse n’y a rien changé. Que puis-je faire pour moins souffrir lors des examens ?

Demander à votre gynécologue d'utiliser un spéculum plus petit et de l'enduire par exemple de vaseline quand il ne pratique pas de frottis.

  • Comment peut-on atténuer les douleurs dues à une bride sur une cicatrice d’épisiotomie ?

S'il y a une véritable bride constatée par votre médecin, il est possible de la lever chirurgicalement. Cela n'est sans doute pas très compliqué.

  • Comment soigner les micro coupures vaginales très douloureuses ! Elles reviennent tout le temps et mes rapports sexuels sont très durs à cause de cela.

Avez-vous montré ces lésions à un médecin ? Cela évoque une mycose et se soigne

  • Une prise de poids à la ménopause, peut-elle être à l’origine de rapports douloureux ?

Non.

  • Est-ce qu’une sécheresse vaginale peut-être psychologique ? Par peur des rapports douloureux, comme l’ont été les précédents ?

Une sécheresse vaginale peut effectivement être liée à un manque de désir mais il y a des femmes qui lubrifient naturellement moins que d'autres et pour elles les lubrifiants sont un apport précieux.

  • Est-il anormal d’avoir une utilisation systématique de lubrifiants lors des rapports sexuels (j’ai 25 ans et jamais eu d’enfants)? Dois-je en parler avec mon médecin ?

Pourquoi serait-ce anormal si cela vous convient ?

  • Rapidement c’est-à-dire ? On m’a donné un traitement hormonaux mais je ne sais pas si je dois l’appliquer uniquement sur la vulve ou alors aussi à l’intérieur ?

Je suppose que vous parlez d'une crème à base d'estrogènes faibles. Appliquez la là où vous ressentez douleur ou brulure : à l'intérieur (au fond) ou à l'entrée du vagin si douleur à la pénétration.

  • Y a-t-il des médicament pour nettoyer le vagin ?

Le vagin est auto-nettoyant ! On nettoie la vulve mais on ne rentre ni les doigts ni aucun produit (à fortiori pas de médicament) à l'intérieur en vue d'une toilette.

La sècheresse vaginale ou plutôt la diminution de trophicité de toute la région peut favoriser les infections urinaires (si ce sont des infections avérées !). Buvez bien et faites pipi après chaque rapport.

  • J’ai déjà essayé l’estriol mais cela ne change rien. Ma gynécologue s’en fiche et tous ceux que j’ai été voir ne m’ont pas apporté de solution !

Quel âge avez-vous ? Depuis quand datent ces soucis ? Je doute que votre gynécologue "s'en fiche", ce ne serait pas très charmant ! Avez-vous bien utilisé l’estriol en traitement d'attaque (3 fois par semaine) puis deux fois par semaine au long cours ?

  • J’ai 64 ans, une sécheresse vaginale importante qui me provoque des brûlures. Je commence à prendre Rétinol et Promestriène (ça brûle !). J’ai aussi une incontinence urinaire et mon médecin veut me placer une bandelette. Cela me fait peur.

Si vous avez une incontinence urinaire à l'effort et que lors de l'examen elle apparait corrigée par un soutènement vaginal, oui la mise en place d'une bandelette (chirurgie simple rapide indolore quand bien pratiquée) peut vous changer la vie ! Prenez Promestriène 3 fois par semaine un mois environ puis deux fois par semaine au long cours.

  • Est-ce normale d’avoir toujours des saignements en milieu de cycle qui durent toujours environ 4 jours ?

Non ce n'est pas normal mais cela peut arriver. Etes-vous sous pilule ?

  • Pour les vomissements, perte de poids, fatigue, je suis enceinte de 3 mois et je m’affaiblie que faire ?

Cela va sans doute rentrer dans l'ordre bientôt - les 3 premiers mois sont souvent les pires ! Demandez à votre médecin un médicament contre les vomissements et dormez et beaucoup !

Oui. Avez-vous 47 ans comme votre nom semble l'indiquer ? Utilisez un lubrifiant ou un traitement local de la ménopause si cela est bien le cas.

  • Existe-t-il un remède contre la perte de la libido après une hystérectomie totale ?

L’hystérectomie + ablation des ovaires alors ? Car l'hystérectomie totale seule ne doit rien modifier à votre libido.

Je crois avoir déjà répondu ! Avec un traitement local à base d'hormones.

  • Est-ce possible d’avoir une sécheresse vaginale tout en ayant des pertes blanches importantes ? J’ai les symptômes d’une sécheresse vaginale mais une sécrétion importante en même temps.

Il faut vous faire examiner car effectivement cela ne ressemble guère à une sècheresse vaginale. Peut-être avez-vous un problème cutané ?

  • Malgré les lubrifiants, ovules... Une toilette tous les jours avec un gel intime, j’ai quand même mal durant les rapports, est-ce du a une sécheresse, j’ai 20 ans, c’est un peu jeune non ?

Oui c'est un peu jeune effectivement... avez-vous du désir ? Des expériences qui vous ont laissé un mauvais souvenir ? Faites-vous examiner pour voir si sur le plan anatomique il n'y a aucun souci.

  • Peut-on utiliser la même crème pour le vagin et pour la vulve ?

Oui.

  • J’ai des problèmes de sécheresse vaginale  lors des rapports mais pas un manques de désir... C’est très frustrant, que puis-je faire ?

Utiliser un traitement hormonal local + éventuellement un lubrifiant - aucune raison de rester frustrée, ça va s'arranger !

  • Depuis que j’ai mes règles (à l’âge de 12 ans), j’ai des douleurs très fortes durant cette période qui descendent jusque dans mes genoux (impression d’écartèlement des articulations). A 21 ans, j’ai commencé la pilule pour ce problème, ça va mieux, mais je souffre toujours du ventre. Que faire ?

Prendre un traitement spécifique des douleurs de règles. Ils sont bien efficaces !

  • Oui j’ai du désir, est-ce que cela peut venir du fait que ce soit ma première relation sexuelle ?

Oui peut-être n'êtes vous pas détendue au maximum ? Utilisez un lubrifiant pour vous aider.

  • J’en utilise déjà un, mais il m’arrive quand même d’avoir mal et ça me gêne beaucoup surtout à l’âge que j’ai.

Faites-vous examiner pour voir s'il n'y a pas de raison physique.

  • Que veut dire une flore bactérienne totalement substituée ?

Cela veut dire qu'il n'y en a plus et qu'elle est remplacée par une flore dite pathogène qui ne doit pas normalement se trouver là ! Un traitement s'impose...

  • Qu’est-ce que vous appelez raison physique ?

Une bride, une petite malformation, un problème cutané....

  • J’ai tous les jours des pertes vaginales claire après avoir fait des examens au laboratoire, ils n’ont rien trouvé est-ce normal ?

Si tout est normal ne vous faites aucun souci, ce sont des pertes dites physiologiques (banales).

  • Pourquoi est-ce plus cérébral chez les filles ? Alors que les hommes ont la chance d’avoir un fonctionnement plus mécanique que nous !

Lisez Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus - oui nous sommes différents - cela fait le charme de la rencontre !

  • Estradiol gel est-il délivré seulement pour les bouffées de chaleur ou convient-il également à la sécheresse vaginale estreva gel ?

Il convient pour les deux mais ne suffit pas toujours pour la sècheresse. Il faut parfois adjoindre un traitement local.

  • En cas de candida albican que faire si tous les traitements ne fonctionnent pas c’est l’horreur : (d’où vient-il) ?

Si vraiment tous les traitements n'ont pas fonctionné (y compris oral) 1/ vérifiez qu'il ne s'agit pas en fait d'un problème cutané type lichen à l'origine de démangeaisons 2/ pensez à une cure !

  • kliogest, lubrifiant, physiogine, gydrelle, que faire quand tous ces traitements ne règlent pas le problème de douleurs ?

Un examen approfondi et envisager que la sécheresse vaginale ne soit pas seule à l'origine des douleurs.

  • Ai-je des chances de rencontrer mon ovule aujourd’hui sachant mon test d’ovulation est positif et que ma période de fertilité à commencé hier ?

On ne rencontre pas son ovule mais les spermatozoïdes émis lors d'un rapport peuvent le rencontrer, oui.

Bien vu ! La réponse est oui aux deux.

Demandez à changer de contraception si la micropilule ne vous convient pas.

  • Je suis ménopausée et souffre de sécheresse vaginale. Y a t-il autre chose que les ovules et les crèmes et le traitement hormonal pour remédier à la sécheresse vaginale ?

Il y a des traitements hydratants non hormonaux (très confortables) et des lubrifiants.

  • Je jette l’éponge... Une dernière tentative tout de même : j’ai 34 ans et j’ai eu une phlébite sous plâtre il y a 4 ans. Depuis, plus de pilule mais traitement sans oestrogène. Résultat : sécheresse vaginale. Ne puis-je vraiment pas reprendre la pilule ? Je ne fume pas.

Vous avez droit à un traitement oestrogénique local qui améliorera les choses.

  • J’ai 25 ans et beaucoup de mal à lubrifier, et quand mon vagin est enfin lubrifié est-ce normal que cela sèche si vite ? Le temps de changer de position et tout est sec la pénétration est de nouveau difficile... D’autre part en milieu de cycle la lubrification est bien blanche et épaisse est-ce normal ?

Oui en milieu de cycle cela est normal. Utilisez un lubrifiant pour vous aider !

  • J’ai changé de pilule il y a 3 mois (Trinordiole à YAZ), je n’ai pas eu mes règles depuis, est-ce normal ?

Parlez-en à votre gynécologue !

Les réponses du Dr Catherine Scarabin, gynécologue

Pour mieux vous répondre, avez-vous des démangeaisons ?

  • Je souffre affreusement lors des examens gynécologiques. Est-ce psychologique ou bien est-ce dû à une sécheresse vaginale ?

Pouvez-vous préciser. Avez-vous des douleurs ou une gêne ou des irritations ?

  • Oui elles sont légèrement marrons claires et sont fréquentes, tous les jours même !

Cela peut correspondre à des pertes avec du vieux sang lié peut être à une atrophie vaginale (sécheresse de la muqueuse) quel âge avez-vous ?

  • J’ai les lèvres inférieures trop grandes et cela me gêne au quotidien et dans ma sexualité, je crois savoir que cela s’opère. Mais quelles peuvent être les conséquences négatives d’une telle opération ?

Vous souffrez d'une hypertrophie des petites lèvres génitales qui peut tout à fait s'opérer (réduction des lèvres ou nymphoplastie). L'intervention est courte sous anesthésie générale et comporte peu de risques si elle est réalisée par un spécialiste. Les complications comme pour tout acte opératoire (une hémorragie ou une infection) sont très rares avec parfois des soins de cicatrisation prolongés pendant 4 à 6 semaines. Dans la majorité des cas cela règlera vos problèmes fonctionnels.

  • J’ai 24 ans et je suis ménopausée artificiellement suite à une maladie. Je suis sous THS depuis 5 ans. Depuis 2 ans j’ai eu des inflammations vulvo-vaginales (souvent après des rapports, même avec lubrifiant). Je n’ai plus de rapports mais c’est toujours douloureux. Que faire ?

Vous pouvez essayer de prendre un traitement local à base d'oestrogènes en plus de votre THS. Demander conseil à votre gynécologue.

  • Bien je vais continuer à appliquer quotidiennement la crème en espérant que cela ne persiste pas car c’est vraiment gênant ! Est-il possible que mon partenaire soit contaminé ?

Si c'est un problème d'atrophie vaginale votre partenaire ne sera pas contaminé.

Oui tout à fait. Ce sont en général des traces de sang voire des pertes brunâtres. Cela se soigne par un traitement hormonal à base d'ovules.

  • Cela fait 2 ans que j’ai des difficultés lors des rapports avec mon mari alors que je n’en avais jamais avec mon ex, la pénétration est douloureuse comme si mon vagin était trop serré et qu’on me tirait dessus pour l’agrandir avec des douleurs comme un bleu et des microcoupures qu’est ce que ça peut-être ?

Vous pouvez avoir une mycose vaginale si vous avez des démangeaisons associées ou un manque de lubrification. Consultez votre gynécologue.

  • Sujette à des infections urinaires après les rapports faut-il prendre des antibios systématiquement ou un traitement plus naturel ?

Il faut d'abord prendre l'habitude d'uriner après les RS et combattre d'autres facteurs de risque de récidive (bien boire tous les jours, éviter la constipation...).

  • Le fait d’avoir souvent des relations sexuelles peut-il nous rendre sujet à des mycoses répétées ?

En principe non si votre flore vaginale reste bien équilibrée et que votre partenaire n'a pas de mycose.

  • J’ai une sécheresse vaginale depuis la pose d’un stérilet aux hormones, un traitement avec progestérone en ovules + crème a amélioré les choses. Dois-je faire ôter mon stérilet ?

Pas nécessairement si ce problème ne revient pas de manière récurrente.

  • Pendant l’émission vous avez parlé d’équilibrer la flore vaginale. Comment ?

En prenant un traitement local en ovules à base de bacilles de Doderlein pour régénérer votre flore vaginale et qui aidera à vous défendre mieux contre les infections.

  • Je rencontre depuis maintenant 1 an des problèmes de sécheresse vaginale. Je prends un traitement à base de progestérone 2 fois par semaine, 2 fois par semaine et corticoïdes : Bétaméthasone sur les grandes lèvres des que ça brûle. Pas vraiment d’amélioration au niveau des grandes lèvres, que faire ?

Je vous conseillerais d'arrêter les corticoïdes sur les grandes lèvres et d'intensifier le traitement par progestérone.

  • Je souffre de sécheresse vaginale depuis mon accouchement en 2008. Cela m’a fait perdre ma libido et ça me pourri la vie. Les conséquences sur ma vie de couple sont désastreuses. L’utilisation de lubrifiants achetés en pharmacie finissent par me provoquer de fortes brûlures. Que faire ?

Vous avez peut-être un déséquilibre de la flore vaginale auquel cas vous pouvez essayer de prendre un traitement par ovules à base de bacilles de Doederlein ou alors une atrophie vaginale qui se règlera par un traitement à base d'oestrogènes locaux. Consulter votre gynécologue qui pourra faire la différence pendant l'examen.

  • J’ai l’impression que la cicatrice de la colpopérinéorraphie postérieure est de plus en plus sensible (9 ans après l’intervention associée à une hystérectomie). Y a-t-il une solution ?

Quel type de cicatrice avez vous ? Verticale sur le vagin postérieur ?

  • Depuis ma ménopause je ne parviens plus à avoir de rapports, même en utilisant un gel lubrifiant, et les tentatives sont très douloureuses.

Il s'agit d'une sécheresse vaginale liée à la carence hormonale de la ménopause qui se corrige avec des traitements à base d'oestrogènes locaux (ovules et crèmes)

  • J’ai un stérilet en cuivre, j’ai beaucoup de pertes fortement gênantes et désagréables. Je ne supporte pas les pilules, stérilet de Lévonorgestrel (migraine, cholestérol). Existe t-il un autre moyen de contraception qui m’éviterait ces désagréments, je prends bion flore intime est-ce efficace ?

Il y a d'autres moyens de contraception à base d'hormones comme l'implant à base de progestatifs et l'anneau vaginal à base d'oestrogènes et progestatifs qui a l'avantage généralement d'éviter ce genre de désagrément et améliore les rapports. Parlez en à votre médecin.

  • A chaque fois que j’urine, je me lave à l’eau claire et je sèche est-ce bon ? En sachant que je n’utilise pas de gel ou savon ?

Il n'y a pas besoin d'en faire plus car les urines sont stériles.

  • Je la situe à l’entrée postérieure du vagin, verticale je pense.

Parfois la cicatrice de ce type est douloureuse ou gênante pendant les rapports il peut s'agir malheureusement d'une séquelle fonctionnelle due au frottement. Avant tout il faut combattre l'atrophie du vagin par des ovules à base d'oestrogènes. S'il n'y en a pas alors essayez un traitement lubrifiant avant chaque rapport.

  • L’accouchement avec des forceps peut-il être à l’origine de sécheresse vaginale par la suite ?

En principe non.

  • Concernant l’herpès génital, celui-ci est il toujours externe ? Ou peut-il aussi se développer en interne : vagin, col utérin ?

Oui il peut se localiser sur toute la filière génitale (col vagin et vulve).

Les réponses du Dr Marianne Buhler, gynécologue

  • J’ai 53 ans et suis ménopausée depuis 6 ans suite à une hystérectomie totale, suis sous Estradiol et j’ai une sécheresse vaginale qui me gène énormément lors des rapports, mon gynéco ne me donne rien de plus. Que faire ?

Il faut peut être augmenter un peu la dose ou rajouter un lubrifiant à base d'acide hyaluronique.

Si vous prenez des oestrogènes en traitement général cela diminuera aussi les bouffées de chaleurs, peut protéger vos os et améliorer votre humeur si elle n'est pas bonne :)

  • Est-ce que des abus sexuels subis dans l'enfance peuvent entraîner des sécheresses vaginales lors des rapports en plus du vaginisme dont je souffre ? J'ai toujours eu des rapports douloureux, ainsi que les examens gynéco.

Oui bien sûr, des abus sexuels peuvent provoquer des troubles même longtemps après il faut aller en parler avec un thérapeute pour essayer de résoudre toutes les difficultés que vous avez tel le vaginisme.

  • Pour quelle raison doit-on préférer l’acide hyaluronique pour l’achat d’un lubrifiant (affirmation de la gynéco pendant le reportage) ?

L'acide hyaluronique a une persistance plus longue et hydrate mieux que les lubrifiants à base d'eau et peuvent donc être utilisés de façon plus espacée tous les 3 jours, par exemple.

  • J’ai 18 ans et je prends YAZ depuis a peu près 6 mois, ma libido a beaucoup diminué. Est-ce lié ? Que dois-je faire ?

Si rien d'autre n'a changé dans votre vie depuis il est possible que cette pilule ne vous convienne pas et soit insuffisamment dosée essayez de changer de pilule demandez à votre gynéco.

Cela peut durer jusqu'au retour de couches, c'est-à-dire les premières règles après l'accouchement si vous prenez une pilule à base de progestérone cela peut aussi augmenter temporairement la sécheresse.

  • J’ai 63 ans, j’étais sous estradiol et je m’en sentais très bien. Ma nouvelle gynéco a voulu le stopper sans m’expliquer pourquoi, depuis : libido en berne, sécheresse vaginale, blues, prise de poids, sautes d’humeur... en quoi était-ce dangereux pour moi ?

C'est vrai que ce traitement est très bien pour tout ce que vs décrivez votre gynéco vous l'a arrête car elle pense que c'est trop dosé vu les études sorties sur le sujet il y a quelques années avez-vous un autre traitement hormonal, sinon demandez à prendre au moins un autre traitement qui vous soulagera.

En savoir plus

Démangeaisons, brûlures, pertes blanchâtres… c'est peut être une mycose. La sécheresse vaginale, elle, peut entraîner des douleurs lors des rapports sexuels. Quant à l’envie obsédante d'uriner, avec des brûlures ou des douleurs dans le bas-ventre... la cystite n’est peut-être pas loin. Heureusement, pour tous ces petits problèmes, des solutions efficaces existent.

En savoir plus

Dossiers sur Bonjour-docteur.com :

Ch@ts :

Sur le forum :

Sponsorisé par Ligatus