1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie

Tout savoir sur le cerveau

Le cerveau pèse moins d'1,5 kilo mais il consomme à lui seul plus de 20% de l'énergie produite par notre corps. Véritable quartier général du système nerveux, il contrôle l'ensemble de nos mouvements, de nos émotions et de nos pensées.

Rédigé le , mis à jour le

Tout savoir sur le cerveau
Tout savoir sur le cerveau
Sommaire

Au coeur du cerveau

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet présentent le cerveau

Le cerveau occupe à lui seul 85% du système nerveux central qui englobe aussi le cervelet et le tronc cérébral. Le cervelet est responsable de la coordination des mouvements et de l'équilibre. Quant au tronc cérébral, il relie le cervelet à la moelle épinière et commande certaines fonctions vitales comme la respiration.

Le cerveau est divisé en deux hémisphères, droit et gauche. L'hémisphère droit commande la partie gauche du corps et l'hémisphère gauche la partie droite. La matière grise, le cortex, est divisée en plusieurs régions. Chacune a une fonction spécifique. Par exemple, certaines traitent des informations sensorielles de la vue, de l'audition et du toucher.

Le cerveau agit par l'intermédiaire d'un réseau de dix milliards de neurones. Chaque neurone peut se connecter avec environ 10.000 autres neurones. Ils communiquent par l'intermédiaire d'un signal électrique relayé par des messagers chimiques. Au coeur du cerveau se trouve également le système limbique. Il est responsable des émotions. Il renferme également le centre de la mémoire, l'hippocampe qui permet de stocker et de retrouver les souvenirs.

Dans cette région, on trouve aussi l'hypothalamus qui est le centre de régulation de la faim et de la température et une petite glande appelée hypophyse. L'hypophyse est capable d'orchestrer l'ensemble des sécrétions hormonales des différentes glandes de l'organisme.

Neurochirurgie : l'IRM entre au bloc opératoire

Attention images de chirurgie !

Opérer le cerveau est un acte complexe. Pour être plus précis dans leurs gestes et pour minimiser les risques de complications, les chirurgiens peuvent aujourd'hui recourir à l'IRM en cours d'intervention (IRM peropératoire).

L'ablation d'une tumeur cérébrale est une intervention délicate. Pour se repérer à l'intérieur du cerveau, le chirurgien utilise un système de neuronavigation : "C'est une sorte de GPS qui nous permet de nous guider, surtout sur une tumeur qui n'est pas très facile à distinguer du reste du cerveau", explique le Pr Nicolas Reyns, neurochirurgien.

Problème : en retirant de la tumeur, le chirurgien modifie l'anatomie du cerveau. Les outils de neuronavigation deviennent alors obsolètes. Pour mettre à jour les données, une IRM du cerveau de la patiente est réalisée pendant l'intervention. Les images de l'IRM sont ensuite analysées et décryptées avec une radiologue.

Grâce à l'IRM, le chirurgien peut enlever le maximum de tumeur sans léser de zones majeures du cerveau.

Cerveau : la recherche avance

Les participants à l'étude doivent communiquer avec un ordinateur par la seule force de leur pensée

Et si notre cerveau était capable de contrôler un ordinateur uniquement grâce à la pensée ? À l'Institut du Cerveau de la Moelle Épinière à Paris, une équipe de scientifiques développe une interface capable de faire le lien entre le cerveau et la machine. À terme, cette technologie pourrait permettre à des personnes souffrant de handicaps majeurs de retrouver une certaine autonomie.

L'interface cerveau-machine est une voie d'avenir prometteuse. Il faudra toutefois attendre plusieurs années avant que la technique ne soit complètement opérationnelle.

Sponsorisé par Ligatus