1. / Maladies
  2. / Cancer

Partir en vacances malgré le cancer

Les vacances ne sont pas très simples à envisager lorsqu'on suit une chimiothérapie, une radiothérapie ou que l'on se remet d'une opération. C'est souvent un moment où il y a plus de monde à la maison, donc moins de repos. Comment concilier le besoin de repos, la nécessité de changer d'air et l'obligation de poursuivre les soins. Questions-réponses avec le Dr Laure Copel, oncologue à l'Institut Curie.

Rédigé le , mis à jour le

Partir en vacances malgré le cancer
Partir en vacances malgré le cancer
Sommaire

Cancer, les vacances malgré la maladie : les réponses du Dr Copel

  • Pendant combien de temps ne peut-on pas s'exposer au soleil après la radiothérapie ?

Au moins un an pour une absence d'exposition complète... mais c'est ensuite pendant toute la vie qu'il faudra protéger la zone irradiée avec un une crème de haute protection, la peau irradiée étant toujours fragilisée.

  • Peut-on se baigner en eau de mer trois semaines après une chimiothérapie au Taxotere® ?

On peut se baigner. Mais il faut faire attention aux coups de soleil en sortant du bain.

Il n'y a pas de délai pour la radiothérapie (dès le lendemain si vous le souhaitez). Pour la chimiothérapie, il faut tenir compte de votre état après les cures précédentes et surtout il faut savoir sur quel médecin vous allez pouvoir compter sur votre lieu de vacances en cas de problème (si possible demandez qu'on lui envoie votre dossier médical).

  • J'ai la chance de partir en Polynésie en octobre... Je ne dois absolument pas me mettre au soleil quatre ans après ma radiothérapie ?

Ecran total franchement préconisé. Il n'est cependant pas nécessaire d'être extrémiste : vous pouvez passer au soleil, mais vous allez être beaucoup plus sujette aux coups de soleil dans la région irradiée tout au long de votre vie. Profitez bien de vos vacances quoi qu'il en soit.

  • Quelles précautions particulières faut-il prendre pour passer de bonnes vacances au soleil quand on a été opéré d'un cancer du sein ?

Tout au long de votre vie, la zone irradiée sera fragilisée et sujette à faire de sérieux coups de soleil... Donc écran total ou vêtement largement préconisé. Sinon activité physique : c'est le meilleur traitement de la fatigue mais dans le cancer du sein, c'est aussi un moyen prouvé pour diminuer de manière significative le risque de rechute : de 20 à 30 minutes d'activité physique dynamique, 3 à 5 fois par jour. Sinon oubliez tout et profitez de ces moments de détente... Bonnes vacances.

  • Puis-je prendre l'avion 1h15 entre deux chimios de Navelbine® quelles précautions ?

Oui l'avion n'est pas un problème. Ce qui compte c'est comment vous vous sentez après vos séances et surtout à qui vous pourrez vous adresser sur votre lieu de vacances en cas de problème de santé. L'idéal étant que votre oncologue puisse adresser votre dossier à un collègue avant votre départ. Bonnes vacances.

  • Mes globules sont à 1550, pensez-vous que je doive faire des piqûres de Granocyte® avant de partir en vacances ou vont-ils remonter en quinze jours de vacances sachant que je me sens bien ?

Je ne connais pas votre protocole de chimiothérapie mais je vous conseille :
- de continuer à suivre les préconisations de votre oncologue,
- de l'appeler si vos polynucléaires neutrophiles sont en dessous de 500,
- de surveiller votre température et de l'appeler si vous avez plus de 38°C plus de 2 heures de suite,
- de profiter de vos vacances : les globules blancs n'ont aucune raison de ne pas remonter comme d'habitude.

Cancer et vacances : reporter une séance de chimio ?

Les réponses avec le Dr Laurence Copel, cancérologue :

"Il faut en parler avec son médecin. L'institut Curie a réalisé une enquête pour savoir si les vacances des patients s'étaient bien passées. Le résultat : elles ne se sont pas bien passées. 25 % d'entre eux n'osent pas en parler à leur médecin. Il existe des possibilités pour permettre aux patients de partir en vacances. Dans certains cas, on peut déplacer la chimiothérapie. Mais si on ne pose pas la question, on n'aura pas la réponse. Mais il est fréquent qu'on puisse le faire.

"À l'institut Curie, on a organisé une consultation de vacances pour déléguer les soins à des équipes ailleurs en France. Tout le monde en France sait soigner ces maladies. Les chimiothérapies sont réalisées de la même manière partout en France. Cela demande juste une bonne organisation et du temps. Mais c'est faisable. J'encourage donc les personnes à en parler avec leur médecin. On est tout à fait conscient du fait que les patients ont besoin de vacances."

Cancer et vacances : peut-on changer d'hôpital ?

Les réponses avec le Dr Laurence Copel, cancérologue :

"Jusque-là c'était quelque chose d'expérimental réservé aux patients de l'institut Curie. On voulait voir de quoi avait besoin les patients, et ce que l'on arrivait à faire ou pas. On s'est rendu compte que c'est facile à faire, mais cela demande du temps. Transférer les dossiers, organiser les rendez-vous… n'est pas si simple. On sait que l'on peut le faire, et les collègues ont été très réactifs pour permettre à nos patients de recevoir des traitements près de leur lieu de vacances.

"Il faut absolument que les informations médicales soient totalement transmises, que le protocole de chimiothérapie soit réalisé de la même manière… Ce travail doit absolument se faire en collaboration entre le médecin et le patient. Mais l'équipe médicale doit s'en occuper. Pour le moment, c'est réservé aux patients de l'institut Curie. On a obtenu de très bons résultats. Et pour ces raisons, on espère que ça va pouvoir s'étendre et se prolonger l'année prochaine.

"Cependant pouvoir suivre sa chimiothérapie près de son lieu de vacances est ouvert à tous. Il suffit d'en parler à son médecin."

Cancer et vacances : reprendre une activité physique ?

Les réponses avec le Dr Laurence Copel, cancérologue :

"L'activité physique est une très bonne chose. Le meilleur traitement de la fatigue et donc la tolérance au traitement, est l'activité physique. Elle a aussi montré son efficacité sur le taux de rechute pour certains cancers. C'est donc aussi bénéfique pour augmenter le taux de réussite des traitements que l'on propose aux patients."

Cancer et vacances : peut-on s'exposer au soleil ?

Les réponses avec le Dr Laurence Copel, cancérologue :

"Il est plutôt conseillé d'éviter le soleil pendant cette période. Il vaut mieux mettre un écran total. Pendant le traitement d'un cancer, il faut vraiment faire attention au soleil aussi bien pour les chimiothérapies que pour la radiothérapie. Il peut y avoir des réactions cutanées très fortes. On peut partir en vacances. C'est même conseillé. Mais il faut se protéger du soleil en se mettant sous les arbres ou sous un parasol."

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web