1. / Maladies
  2. / Cancer

Cancer : les 11 propositions de la Ligue pour une meilleure prévention

Pour ses premiers Etats généraux, la Ligue contre le cancer propose entre autres de généraliser la vaccination contre les papillomavirus et de taxer davantage l’alcool.  

Rédigé le

On est passé de 1.000 cas de cancer par jour en France en 2013 à 1.100 en 2017 - Vidéo : entretien avec Emmanuel Ricard, délégué à la prévention de la Ligue contre le cancer

"Au moins 40% des cancers sont évitables" rappelle Christophe Leroux, directeur de la communication de la Ligue contre le cancer. En effet, près de la moitié des cancers sont liés à des facteurs comportementaux ou environnementaux, comme le tabac, l’alimentation ou l’alcool. Pour mieux contrer la propagation de la maladie, la Ligue contre le cancer organise les premiers Etats généraux de la prévention des cancers à partir du 21 novembre. A cette occasion, elle liste 11 propositions. Parmi elles : généraliser la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) pour les filles et les garçons, et augmenter les taxes sur l'alcool.

Le vaccin HPV pour les filles... et les garçons
"On est passé de 1.000 cas de cancer par jour en France en 2013 à 1.100 en 2017, même si la mortalité est stable grâce aux traitements. Il est temps d'appeler à la mobilisation générale pour la prévention", alerte Christophe Leroux. La Ligue préconise en premier lieu de proposer systématiquement la vaccination HPV gratuite pour les garçons et les filles dès l’entrée au collège. Car les papillomavirus ne sont pas seulement responsables du cancer du col de l'utérus, ils peuvent aussi provoquer des cancers de l'anus et des cancers ORL à la suite de rapports sexuels bucco-génitaux. Les garçons doivent donc être vaccinés au même titre que les filles.

"Papillomavirus : un nouveau vaccin plus efficace est disponible en France" Entretien avec le le Pr Robert Cohen diffusé le 4 septembre 2018.

Mieux soutenir la recherche

La hausse de la taxe sur l’alcool est également indispensable pour la Ligue. En effet, en France, 8% des nouveaux cas de cancers enregistrés en 2015 étaient liés à une consommation d’alcool régulière, d’après l'Institut national du cancer (INCa). Cela même en faible quantité, comme l’explique l’INCa : "Les études scientifiques montrent une augmentation du risque de cancer dès la consommation moyenne d'un verre par jour." Une donnée largement sous-estimée par les Français, qui situent ce niveau à 3,4 verres par jour. Pour cette taxe, la Ligue aimerait s’inspirer de celle en vigueur sur les paquets de cigarettes.

La Ligue préconise également de mieux répartir le budget de la recherche. Selon elle, 20% des sommes devraient être dédiées à la recherche sur la prévention, notamment pour en savoir plus sur les "effets cocktails" de certaines substances cancérigènes. Selon l'Institut national du cancer (INCa), en France, il y a eu 400.000 nouveaux cas de cancer et 150.000 décès dus à la maladie en 2017.

"L'alcool à l'origine de nombreux cancers du sein" Sujet diffusé le 28 mars 2018.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr