1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du poumon

Cancer du poumon : les femmes en première ligne

À comportement égal, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de développer un cancer du poumon.

Rédigé le

Cancer du poumon : les femmes en première ligne

Ces trente dernières années, les femmes ont été de plus en plus nombreuses à fumer, et elles en subissent les conséquences encore plus fortement que les hommes. Alors que la mortalité baisse chez les hommes, elle augmente pour les femmes au point de bientôt dépasser celle du cancer du sein.

Auparavant, lorsqu'il fallait retirer une tumeur du poumon au bloc opératoire, il s'agissait souvent du poumon d'un homme. Désormais, une fois sur trois, il s'agit du poumon d'une femme. "Au cours des quinze dernières années, on a constaté un doublement du nombre de nouveaux cas de cancers du poumon chez les femmes. Et cela est clairement lié au tabagisme. Les femmes ont commencé à fumer au début des années 60. Et c'est seulement maintenant que l'on voit apparaître les effets de ce tabagisme des années 60 dans la genèse des cancers du poumon, et tout particulièrement chez les femmes", explique le Dr Philippe Girard, pneumologue.

Bientôt le cancer le plus meurtrier chez la femme

Le nombre de cancers du poumon chez les femmes augmente de plus de 5% par an depuis plus de vingt ans. Et la mortalité qu'il provoque suit la même courbe infernale : "Alors qu'en France, les cancers féminins sont quasiment tous en diminution, le cancer du poumon fait l'objet d'une courbe particulière avec une augmentation d'incidence et une augmentation de mortalité qui fera de lui, dans les prochaines années, le cancer le plus meurtrier chez la femme", souligne le Dr Jérôme Viguier, directeur du pôle santé publique et soins à l'Institut national du Cancer (INCa).

Bientôt le cancer du poumon sera donc, pour les femmes comme pour les hommes, le cancer le plus mortel. Une terrible égalité qui se manifeste déjà chez les patients de 30 à 40 ans, qui ont commencé à fumer au collège dans les années 80.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus