Accompagner un proche atteint de cancer : faut-il cacher ses émotions ?

Lors de ma leucémie et ma greffe, j'attendais plus de joie de mes proches qui m'ont montré trop de larmes. Cela n'aide pas, la tristesse.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Sylvie Dolbeault, psychiatre :

"Faut-il cacher ses émotions ? Tout dépend des modèles familiaux. Il n'y a pas de réponse toute faite. On connaît bien ces mécanismes où les proches vont essayer de protéger la personne à qui on annonce la nouvelle car ils ont peur d'aggraver les choses. Mais quand on se connaît bien, on n'est pas dupe des mouvements psychologiques. Et le fait que l'on puisse aussi partager l'émotion et ne pas réassurer tout de suite n'est pas nécessairement mauvais. Au contraire. D'ailleurs les patients disent souvent que quand les personnes ont voulu les rassurer trop ou trop vite, cela ne les a pas du tout aidés. Au contraire, cela les a parfois inquiétés encore plus. Ils se demandent alors ce qu'il y a de si grave pour qu'on cherche à minimiser l'évènement."