Le stress est-il à l'origine de tous nos maux ?

Entretien d'embauche, rendez-vous amoureux, gestion des enfants... Les situations de stress sont nombreuses et ont forcément un impact sur notre santé. Peut-il provoquer des maladies ? Le stress nous donne-t-il des cheveux blancs ? Les réponses dans ce vrai/faux.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le
Le stress est-il à l'origine de tous nos maux ?
Shutterstock

Le stress peut provoquer le cancer

VRAI et FAUX !  Selon une étude menée il y a quelques années par l’Inserm et l’Inpes, plus d’un Français sur quatre considèrerait le stress comme l’une des principales causes de cancer. Un préjugé que dénonce le Dr Krishna Clough, cancérologue et directeur médical de l’Institut du Sein, à Paris. "Nous savons désormais avec certitude que 7 à 10 % des cancers du sein ont une cause génétique établie, et que 35 % d’entre eux sont liés au mode de vie. Mais pour les 55 % restants, nous n’en savons rien", explique Krishna Clough.       

Le stress est un facteur de risque dans l'apparition de la maladie d'Alzheimer

VRAI ! Si l’âge et le sexe semblent des critères déterminants dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer, le stress pourrait être incriminé. Cela fait maintenant près de quarante ans, avec les découvertes de George G. Glenner, outre-Atlantique, et de Jean-Pierre Brion, outre-Quiévrain, que les scientifiques ont connaissance du mécanisme de neurodégénérescence en cause dans la maladie d’Alzheimer, une pathologie lourde qui touche environ un million de Français. 

Le stress peut donner des cheveux blancs

VRAI et FAUX !  En vieillissant, nous produisons de moins en moins de mélanine, le pigment qui donne sa couleur à notre chevelure et à notre peau. À partir d’un certain âge, chaque fois qu’un nouveau cheveu pousse en remplacement d’un autre (en moyenne tous les deux à sept ans), il est donc blanc. Il s’agit néanmoins d’un processus très progressif, qui s’étale sur des années, voire des décennies. Chaque follicule pileux, en effet, possède son propre rythme : quand une partie des follicules se trouve en pleine croissance (85 % de la chevelure), certains (1 %) sont en phase de régression ou de repos, tandis que d’autres (14 %) se détachent de la papille folliculaire, pour finir par tomber. Il semblerait cependant que la noradrénaline, sécrétée en abondance, comme lors d’un pic de stress, pourrait endommager les mélanocytes, les cellules à l’origine de la production de mélanine. 

Le stress est l'ennemi de la libido et de la fertilité

VRAI ! Si le stress agit sur notre système endocrinien, il impacte également notre libido. Autant d’éléments qui constituent un frein sérieux au moment de concevoir un enfant. Les chiffres sont édifiants : 66,6 % des salariés et 70 % des cadres estiment que le stress qu’ils subissent au travail a une incidence négative sur leur vie sexuelle. Les sexologues confirment d’ailleurs qu’il s’agit d’un des motifs de consultation les plus fréquents. Résultat ? Des troubles du désir, qui s’accompagnent de problèmes d’érection et d’éjaculation précoce chez l’homme, et de dyspareunies (douleurs durant les rapports), de sécheresse vaginale, voire de vaginisme (rendant alors toute pénétration impossible), chez la femme.

Allo Docteurs - En finir avec le stress aux éditions Larousse, disponible en cliquant ici

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !