La bronchiolite, en avance cette année, menace déjà quatre régions

Selon les autorités sanitaires, plusieurs régions françaises sont touchées par une épidémie de bronchiolite. Une situation plutôt précoce par rapport à d’habitude.

Muriel Kaiser avec AFP
Muriel Kaiser avec AFP
Rédigé le
Près de 1 500 bébés ont été admis aux urgences en une semaine
Près de 1 500 bébés ont été admis aux urgences en une semaine  —  Shutterstock

Faut-il craindre des cas de bronchiolite dès le début de ce mois d'octobre ? La maladie respiratoire, qui touche 30 % des nourrissons de moins de deux ans chaque année, commence déjà à faire parler d’elle.  

Les derniers jours ont été marqués par la "poursuite de l'augmentation des indicateurs de surveillance de la bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans", a résumé dans un bilan hebdomadaire l'agence Santé publique France.  

Aucune région n'est pour l'heure frappée par une épidémie à proprement parler. Cependant, quatre d'entre elles sont considérées dans une phase pré-épidémique : les Hauts-de-France, l'Île-de-France, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie. 

À lire aussi : Pneumonie, bronchiolite... le vaccin progresse

Près de 1 500 enfants aux urgences

Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. Même si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Mais elle peut nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation. 

La semaine dernière, 1 491 enfants de moins de deux ans sont passés aux urgences pour bronchiolite, un chiffre en nette hausse par rapport à la semaine précédente (1 068). Près de 500 d’entre eux ont été hospitalisés. 

Plus d'hospitalisations

Les chiffres observés jusqu’à présent sont environ les mêmes que l’année dernière, dans un contexte marqué par la fin des confinements liés à l'épidémie de Covid. 

En revanche, le nombre d'hospitalisations est plus élevé que d’habitude, ce qui laisse craindre une épidémie précoce. En général, elle démarre fin octobre, atteint un pic fin décembre puis se termine fin mars. 

Bronchiolite : la kiné respiratoire inutile  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !