Pneumonie, bronchiolite... le vaccin progresse

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a annoncé des résultats positifs chez les personnes âgées pour son vaccin contre le virus respiratoire syncytial, contre lequel il n'existe actuellement pas de vaccin.

Muriel Kaiser avec AFP
Muriel Kaiser avec AFP
Rédigé le
Pneumonie, bronchiolite... le vaccin progresse
Shutterstock

C’est une avancée dans la recherche d’un vaccin contre le virus respiratoire syncytial (VRS), responsable de la bronchiolite et à l’origine de pneumonies. Des résultats positifs ont été enregistrés par le laboratoire Pfizer pour son vaccin chez les personnes âgées.  

Le vaccin a été testé sur 37 000 personnes de 60 ans et plus lors d'un essai clinique toujours en cours. Au total, l'essai comptera 40 000 volontaires. La moitié des personnes reçoivent le vaccin, qui vise deux souches du virus (VRS A et B), et les autres un placebo.

Selon une analyse préliminaire, le vaccin s'est révélé efficace à environ 85 % pour prévenir les cas graves (trois symptômes ou plus).  

À lire aussi : Quels sont les gestes barrières pour freiner la bronchiolite ?

Le VRS virulent chez les personnes âgées

Au vu de ces premiers résultats, Pfizer prévoit de déposer une demande d'autorisation auprès de l'Agence américaine des médicaments et d'autres agences de régulation dans le monde "dans les mois qui viennent"

Aux États-Unis, plus de 177 000 personnes âgées sont hospitalisées chaque année à cause d'une infection au VRS, et environ 14 000 en meurent, selon les autorités sanitaires américaines. 

Une première depuis 50 ans

"Les scientifiques et chercheurs ont travaillé pour développer des vaccins contre le VRS sans beaucoup de succès depuis plus d'un demi-siècle", a souligné dans un communiqué Annaliesa Anderson, responsable scientifique pour le développement des vaccins chez Pfizer.

"Ces résultats sont un pas important dans nos efforts pour aider à protéger contre le VRS."  Le vaccin a été bien toléré et n'a pas soulevé de problèmes de sécurité, selon la compagnie. 

Une éventuelle extension du vaccin aux enfants ?

Dans un premier temps, le vaccin, s'il est validé, s'adressera aux personnes âgées. D'autres essais cliniques, portant sur des enfants, pourront éventuellement permettre l'extension du vaccin. Ainsi, il pourrait protéger les enfants de la bronchiolite. 

En plus de Pfizer, d'autres entreprises travaillent également au développement d'un vaccin contre le VRS, comme Moderna.

Pourquoi l'épidémie de bronchiolite est très inquiétante ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !