"Kits corona", quand le virus du Covid se vend sur le web

Aux Pays-Bas, un homme qui vendait sur internet des « kits corona » pour s’infecter avec le Covid a été arrêté. Le site web en question a été fermé par le fournisseur d'hébergement.

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
"Kits corona", quand le virus du Covid se vend sur le web

Business is business. C'est sans doute ce que s'est dit ce néerlandais qui commercialisait des "kits corona" sur Internet. Les faits sont rapportés par le  journal De Telegraaf.  

L'option proposée par le site web néerlandais 'jaikwilcorona.nl' : un achat de "tube rempli de virus" pour s’autocontaminer, avec une livraison de tout le matériel nécessaire… par la poste. Le virus envoyé n’avait "pas plus de trois mois".  "Vous pouvez donc être sûr que les dernières mutations et variants ont également été inclus", garantissaient les revendeurs. 

Une initiative stupéfiante, qui était adressée à "tous ceux qui cherchent une solution sûre pour être infectés par le coronavirus". 

« Voulez-vous décider par vous-même quand vous serez infecté par le virus corona ? Avec le kit corona, vous pouvez faire ce choix vous-même! »- site web "jaikwilcorona.nl"

Et pour pousser le "professionnalisme" jusqu'au bout le kit-corona fournissait un auto test, pour s'assurer d'être bien contaminé. Le tout pour 33,50 euros. Et en cas d'échec, une nouvelle offre plus avantageuse était prévue.

S’infecter pour avoir son pass sanitaire

Le site rassurait les acheteurs : après s’être infecté, le test serait donc d'abord positif puis, lors de la guérison, négatif… de quoi obtenir son pass sanitaire, qui est aussi obligatoire aux Pays-Bas. L'objectif : pouvoir profiter à nouveau de la vie "sans vaccination". 

Dispositifs anti-covid : attention aux arnaques !  —  Magazine de la santé

Arrêté pour fraude

L’homme associé au site "jaikwilcorona.nl" a été arrêté et interrogé par la police néerlandaise. Une enquête a été ouverte pour fraude.  

L’Inspection de la santé et de la protection de la jeunesse (IGJ) néérlandaise s’est indignée de cette vente illégale "humiliante" : "Le coronavirus est dangereux. Cela peut vous rendre gravement malade. Et vous pouvez infecter d'autres personnes, qui à leur tour peuvent tomber gravement malades. Quiconque s'infecte délibérément met en danger la santé publique"  a déclaré Margreeth Fernhout de l'IGJ. Sur le site frauduleux, aucun message ne prévenait des risques encourus en cas d’infection par le COVID.

Faux vaccins, faux pass sanitaires … les arnarques ne manquent pas sur le web. 

A lire aussi :  Trafic de faux certificats de vaccination : elle écope d’un an de prison ferme

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !