Ch@t : Rhumatismes

Ch@t : Rhumatismes

Ch@t du 7 juin 2011 : Les réponses du Pr. Christian Marcelli, rhumatologue.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses du Pr. Christian Marcelli, rhumatologue

  • J'ai 36 ans et je souffre d'arthrose au niveau cervicales ainsi que dans le dos. De plus, je viens de me casser la clavicule. L'arthrose pourrait-elle s'installer à ce niveau ? Est-ce que l'arthrose s'accentue avec l'âge ou pas ?

Non, a priori l'arthrose n'est pas responsable. L'arthrose s'aggrave en effet avec l'âge mais il faut se battre.

  • Je souffre de rhumatisme articulaire aigu (RAA) depuis l'âge de 14 ans, j'en ai 59 maintenant. Les tests Waaler-Rose et au latex sont négatifs, que cela signifie-t-il ?

Le RAA n'a rien à voir avec la polyarthrite rhumatoïde. Il n'est donc pas surprenant que les tests soient négatifs car ils concernent la polyarthrite.

  • Je souffre de chondropathie de type 2 sur la colonne du pouce suite à un choc et malgré l'immobilisation fréquente de mon pouce, j'ai toujours une grande douleur et rien ne semble pouvoir la calmer. J'ai 27 ans.

Malheureusement dans cette situation il n'y a pas d'autre solution que les traitements de la douleur (antalgiques). Si les douleurs s'aggravent, une intervention sera peut-être envisageable (les greffes de cartilage ne sont pas encore au point).

  • Je souffre de douleurs aux genoux, le médecin m'a juste parlé de poids (diminuer le poids) sans examen ni rien. J'ai des douleurs le matin et le soir avant de se coucher ? Et surtout à la descente d'escaliers.

Je vous conseille de consulter un rhumatologue car il faut préciser la cause de vos douleurs pour décider d'un traitement adapté.

  • J'ai de plus en plus mal aux poignets et aux doigts, que puis-je faire pour limiter ces douleurs ? Je suis de Saint-Lo, je suis suivi pour une spondylarthrite ankylosante et j'ai 29 ans.

Je vous conseille de consulter à nouveau car différents traitements sont disponibles pour la spondylarthrite.

  • Que pensez-vous du champ éléectromagnétique pulsé (CEMP) ?

Les ondes électromagnétiques peuvent soulager, mais il ne s'agit pas d'un traitement définitif.

  • Je souffre de polyarthrite rhumatoïde et je suis sous méthotrexate depuis environ 4 mois, malgré le traitement mes douleurs sont toujours aussi intenses, est-ce qu'une cure thermale pourrait soulager mes articulations ?  

Oui, une cure peut (éventuellement) soulager vos douleurs mais il faut avant tout préciser la cause de ces douleurs. Quatre mois, c'est un peu court pour juger de l'efficacité du méthotrexate. Il faut peut-être augmenter la dose.

  • Comme traitement arthrose et canal rachidien trop étroit, mon rhumatologue tous les 3 mois me fait une piqûre d'Albicort®, mon généraliste semble trouver la fréquence exagérée, je souhaiterais connaître votre avis.

En effet, cela me semble trop fréquent. D'autant plus que cela ne règle pas le problème. Avez-vous fait de la rééducation ? Sinon, le traitement du canal lombaire étroit peut être chirurgical.

  • Une coxarthrose secondaire à 33 ans signifie-t-elle prothèse jeune ?

Pas nécessairement car la vitesse d'évolution de l'arthrose est très variable. La cause de cette arthrose est-elle connue ? Car parfois, cette cause peut être traitée.

  • Pour l'organisme le méthotrexate est-il préférable aux anti-TNF ?

Le méthotrexate reste le traitement de référence car il est efficace et très bien toléré à long terme. Mais si la maladie continue d'évoluer malgré tout, un traitement par anti-TNF peut être envisagé.

  • La prise de méthotrexate à long terme augmente-t-elle les risques de cancers ? Y a-t-il d'autres risques majeurs ?

A ce jour, il n'y a pas de preuve (formelle) que le méthotrexate augmente le risque de cancers en dehors de certains cancers du sang (lymphomes) qui habituellement guérissent à l'arrêt du traitement (très faible augmentation du risque).

  • Quand on a mal aux articulations est-il préférable de supporter ou de prendre un anti-inflammatoire ?

Quand on a mal aux articulations, il ne faut pas attendre et continuer à souffrir sans rien faire ! Il faut savoir pourquoi vous avez mal, de façon à mettre en oeuvre le traitement adapté (pas d'automédication à l'aveugle...). Consulter votre médecin vous permettra de faire le diagnostic de la cause de vos douleurs, de vous traiter et de ne pas laisser la situation s'aggraver.

  • J'ai les doigts de la main droite qui se plient et se bloquent de temps en temps. Il n'y a pas de douleur mais c'est très gênant. Je suis obligée de les redresser avec l'autre main. Qu'en est-il ? Y a-t-il une explication à cela ?

C'est très vraisemblablement des nodules sur les tendons. Cela peut être traité par infiltrations ou par chirurgie. Il faut consulter un rhumatologue.

  • Je ne supporte pas le méthotrexate (MTX), qui y a-t-il de mieux ou d'égal ?

Il y a d'autres traitements équivalents disponibles à discuter avec votre rhumatologue.

  • J'ai une polyarthrite rhumatoïde et de l'athérosclérose. J'ai 62 ans. Je prends du méthotrexate et du Dafalgan® en continu pour mes douleurs. Mon rhumato ne souhaite pas pour l'instant me prescrire des anti-TNF à cause de mes artères pour lesquelles je prends beaucoup de médicaments et de la cortisone à petites doses pour la même cause. Je vais continuer longtemps à prendre du paracétamol car mon estomac sature ?

Votre athérosclérose n'est pas un frein au traitement par anti-TNF, au contraire. En diminuant l'inflammation, il vous protégera mieux. Vous pourrez peut-être interrompre la cortisone.

  • Existe-t-il des traitements autres que médicamenteux pour une arthrose au niveau du dos, des cervicales et de l'épaule ?

Pour le rachis, la rééducation est le meilleur traitement : renforcement des muscles autour de la colonne vertébrale. A l'épaule, si c'est de l'arthrose, il n'y a malheureusement pas de traitement efficace.

Pas forcément. Cette portion de la colonne vertébrale est très sollicitée dans le quotidien. Sans rhumatisme, il peut y avoir des douleurs très vives et des contractures musculaires.

  • J'ai des douleurs à maintes articulations et à la colonne vertébrale, mais je suis allergique à la cortisone... pourra-t-on me soigner quand même ?

Oui, nous disposons de nombreux traitements contre la douleur et la rééducation est le meilleur traitement contre les douleurs rachidiennes chroniques.

  • Je sais que certaines écoles proposent des séances d'éducation thérapeutique du patient (ETP) sur la polyarthrite rhumatoïde (PR). Pourriez-vous m'éclairer sur cette pratique, quelles sont les différents points pouvant être abordés ?

L'ETP ou éducation thérapeutique du patient, fait en effet aujourd'hui partie à part entière des traitements de la PR, elle a pour but d'aider de façon personnalisée le patient à gérer activement sa maladie, ses traitements, et sa vie avec la maladie, avec une meilleure qualité de vie. Elle est pratiquée dans de nombreux services de rhumatologie, souvent avec une équipe pluridisciplinaire formée à l'ETP.

  • Est-ce qu'un rhumatisme inflammatoire peut mettre plusieurs années avant d'être décelable sur les prises de sang mais d'en souffrir malgré tout ? Mes docteurs ne comprennent pas l'origine de mes douleurs car rien n'apparaît !

C'est rare mais c'est possible. Certains rhumatismes mettent des années avant de se préciser. Avez-vous consulté un rhumatologue ?

  • J'ai une périartrite de l'épaule droite et j'ai consulté un orthopédiste. Maintenant je souffre de douleurs au niveau du dos et de la hanche gauche. Qui dois-je consulter ?

 Votre médecin traitant va certainement vous orienter vers un rhumatologue

  • J'ai 41 ans, je suis atteinte du syndrome de Tietze. Existe-t-il un traitement ? 

Non, pas de traitement spécifique. Parfois, une infiltration peut soulager, voire guérir.

Oui, le plus souvent cela veut dire que l'inflammation persiste. Sinon, il faut vérifier que les douleurs sont bien en rapport avec la SPA.

  • Six ans de cortisone pour un Still et 1 an de méthotrexate. Des fièvres pendant 2 ans à 38-39°C, accompagnées de fortes douleurs tendineuses et musculaires. Rien n'a été trouvé malgré de multiples examens. Je souffre toujours et j'ai pris 20 kg. Que dois-je faire ?

Il y a un traitement qui marche bien dans certains cas de maladie de Still : Kineret® (Anakinra). Parlez-en avec votre rhumatologue.

  • Est-ce que la polyarthrite rhumatoïde peut donner de fortes douleurs musculaires au point de ne pas pouvoir les toucher ? 

C'est très surprenant. Il faut se méfier qu'il ne s'agisse pas d'un autre type de rhumatisme, par exemple une polymyosite. Se méfier également d'un effet secondaire d'un médicament (contre le cholestérol, par exemple).

  • J'ai 71 ans et ai eu de la polyarthrite rhumatoïde à environ 62 ans. Traitée au méthotrexate, anti-inflammatoires et corticoïdes. Les mains, seulement sont atteintes pour l'instant. J'ai parfois des poussées. Est-ce normal ?

Le méthotrexate est en effet le traitement "de fond" de référence de la polyarthrite. Vous ne précisez pas les doses de vos traitements ? L'objectif de votre rhumatologue est d'obtenir que votre maladie soit en rémission : il faut lui parler des poussées à votre prochaine visite, pour si besoin modifier le traitement (nous disposons heureusement de nombreux médicaments très efficaces) et empêcher que vos articulations ne s'abîment.

  •  J'ai une arthrose sévère et ce depuis l'âge de 30 ans et j'en ai 67. J'ai aussi une polyarthrite qui me bloque toutes les articulations dès que j'arrête le traitement de fond par Salazopyrine® ce qui m'oblige à faire des analyses de sang régulièrement. Alors j'ai l'impression d'être en verre et que je vais casser à tout moment. Mon rhumatologue ne me répond jamais sur cet état mais me fait reprendre immédiatement mon traitement.

Si vous êtes bien sous Salazopyrine®, il faut la poursuivre. Sinon, il y a d'autres traitement efficaces disponibles (méthotrexate, par exemple).

  • Statistiquement, le risque de développer un rhumatisme psoriasique quand on a du psoriasis des ongles est-il élevé ? Y a-t-il des moyens de diminuer ce risque ?

Environ 20 % des sujets atteints de psoriasis développent un rhumatisme. Malheureusement, il n'y a aucun moyen de diminuer ce risque.

Votre médecin va vous conseiller de façon personnalisée l'association de plusieurs traitements, notamment une attelle de repos à porter la nuit, des médicaments antalgiques, anti-arthrosiques d'action lente et si besoin en poussée douloureuse (et en l'absence de contre-indication) des anti-inflammatoires en cure courte par voie générale, ou par voie locale per cutanée et éventuellement une infiltration.

  • Depuis un mois, j'ai les chevilles très gonflées, avec des douleurs aux hanches à la marche et à l'effort. Une inflammation a été détectée, mais ils ne trouvent rien que puis-je faire ?

Il peut s'agir d'un rhumatisme guérissant spontanément (après une infection virale, par exemple). Mais certains rhumatismes mettent plusieurs mois, voire plus, avant de se préciser. Une sarcoïdose a-t-elle été évoquée ?

  • J'ai une polyarthrite mais en plus de ça, je souffre du genou droit apres 10 jours d'anti-inflammatoires. Ce genou me fait toujours mal, est-ce que cela pourrait-être autre chose qu'un rhumatisme ? 

La polyarthrite peut aussi toucher le genou : il vaut mieux demander à votre rhumatologue ce qu'il en est, pour adapter le traitement.

  • J'ai une arthrose du pouce avec une inflammation et une douleur quasi constante. S'habituer à la douleur peut-il être une solution ?

C'est une solution! Mais il y en a d'autres. Une infiltration peut être très efficace. Sinon, la chirurgie marche bien pour l'arthrose du pouce.

Oui, il est possible que vous ayez un rhumatisme psoriasique : il faut consulter votre médecin pour faire le diagnostic et mettre en route le traitement adapté, nous avons des moyens thérapeutiques très efficaces.

  • Est-ce qu'une hyperlordose peut entrainer de l'arthrose

Les troubles de la statique vertébrale peuvent entrainer de l'arthrose.

  • Des douleurs articulaires intenses (poignets) apparues très jeune (environ 12 ans) périodiques (tous les deux a trois mois) et dont la durée augmente avec les années (aujourd'hui à 30 ans, elles durent environ 1 mois) sont-elles le signe d'un rhumatisme latent qui va empirer ?

Cela peut être la manifestation d'un rhumatisme inflammatoire chronique tel une polyarthrite. Je vous conseille de consulter un rhumatologue.

  • Y a-t-il des examens de sang spécifiques pour diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde, ou bien cela se détecte-t-il avec des radiographies ?

Le diagnostic de polyarthrite repose sur un ensemble de signes, notamment les données de l'examen clinique, les résultats de la prise de sang (en particuler, mais pas seulement, recherche de facteur rhumatoïde et d'anti CCP) et les examens d'imagerie (radiographies, échographie...).

  • J'ai 50 ans. Je souffre de douleurs au niveau des genoux, j'ai des douleurs le matin et surtout le soir avant de me coucher et surtout à la descente des escaliers. Je trouve aussi des difficultés pour me relever une fois assise. Que me conseillez-vous ?

Allez voir votre médecin. Il pourra ainsi déterminer la cause exacte de vos douleurs et vous proposer le traitement adapté.

  • Ma mère a toujours eu des rhumatismes (polyarthrite rhumatoïde). Mais comme par enchantement, ils ont disparu quand j'ai quitté la maison (plus de 15 ans). On ne s'est jamais très bien entendues nous deux. Ses rhumatismes sont/étaient-ils un signe (psychologique) supplémentaire de la mésentente entre nous deux ?

C'est possible. La PR peut débuter à la suite de problèmes psychologiques et son évolution ensuite est souvent influencée par ces problèmes.

  • J'ai des rhumatismes à 28 ans dans le dos et les pieds. Comment se débarasser des douleurs ?

Il faut préciser la cause de vos douleurs pour vous répondre - un traitement adapté existe certainement : consultez votre médecin.

  • J'ai de la polyarthrite rhumatoïde et suis traitée par metoject en injection une fois par semaine, de la cortisone, du Zamudol®. Depuis 1 mois, on vient de me retirer le traitement sous Enbrel® car ma maladie n'évolue pas d'après mon médecin. Seulement, on remarque des érosions au pied qui évoluent. Je ne comprends pas et mes douleurs persistent malgré le traitement. Que faire dans ce cas et peut-on parler vraiment d'évolution ?

En effet, il faut vérifier que la PR n'est vraiment plus évolutive ou qu'elle ne se réveille pas à l'arrêt du traitement.

  • J'ai consulté un kinésitérapeute qui m'a donné des exercices de musculation du dos et abdominaux. Cependant est-ce que je peux continuer à courir ?

Si cela ne vous occasionne pas de douleurs, pourquoi pas mais sachez être raisonnable et prenez de bonnes chaussures.

  • Quels traitements autres que chimiques peuvent soulager les douleurs ?

Les rhumatologues utilisent des médicaments (adaptés à chaque maladie et à chaque personne), mais aussi des moyens non médicamenteux, parmi lesquels : rééducation, médecine physique, éducation gestuelle, orthèses, si besoin soutien psychologique...

  • J'aurais aimé savoir s'il y avait des traitements efficaces contre les douleurs articulaires intenses que j'ai à cause de ma maladie de Crohn. On m'a parlé de polyartrite, est-ce lié ? Que faire ? C'est très handicapant au quotidien ?

Oui, votre polyarthrite peut être liée à votre maladie de Crohn et il existe des traitements efficaces, qui sont mis en oeuvre après le bilan personnalisé que je vous encourage à faire : votre médecin va certainement vous orienter vers un rhumatologue.

  • Est-ce que l'ostéopathie peut soulager dans la durée une arthrose

Cela peut y contribuer. En effet, la mobilisation de l'articulation peut en améliorer son fonctionnement.

  • J'ai 40 ans et des douleurs aux articulations des pouces et aux hanches par périodes. Ma famille maternelle est rhumatisante. Ai-je intérêt à consulter et à me traiter pour limiter l'évolution ou puis-je attendre si les douleurs sont supportables ?

Oui, vous avez intérêt à consulter... sans attendre, en continuant à souffrir et en risquant de vous aggraver.

En savoir plus

Un Français sur trois souffre de rhumatismes. Les rhumatismes sont un problème fréquent à tout âge, ils représentent la première cause de handicap. Arthrose, sciatique, ostéoporose, lombalgies autant de maladies regroupées sous le terme rhumatismes et qui touchent l'appareil locomoteur, c'est-à-dire les os, les articulations, les muscles et les tendons. Le rhumatisme n'est donc pas une maladie de la vieillesse, comme on l'entend encore souvent dire, même si certaines formes augmentent de fréquence avec le vieillissement.

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

Dans le forum :