1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant

Que faire pour protéger mon enfant du porno sur Internet ?

21% des 14-24 ans regardent du porno au moins une fois par semaine, selon une enquête pour Fonds Actions Addictions. Selon certains spécialistes, cette habitude est parfois prise dès l’enfance. 

Rédigé le , mis à jour le

Que faire pour protéger mon enfant du porno sur Internet ?
Certaines méthodes de contrôle sont à la portée de tous les parents. © Gajus - Fotolia.com

"Certains enfants sont addicts, ils regardent de la pornographie trois heures par jour dès l’âge de 10 ans !" alertait le Pr Israël Nisand, gynécologue et président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (Cngof), le 15 juin dernier. Avec plusieurs professionnels de santé, il lançait alors un appel solennel au gouvernement pour lutter contre la diffusion massive d’images pornographiques, auxquelles les enfants sont exposés de manière très précoce. En attendant des mesures gouvernementales, que peuvent faire les parents pour protéger leurs enfants ? 

Sur l’ordinateur

  • Activer Safe Search sur Google

Rendez-vous sur la page d’accueil de Google, puis cliquez sur "Paramètres", en bas à droite. Un menu s’affiche : cliquez sur "Paramètres de recherche". Il vous est alors proposé de cocher "Activer Safe Search". Ce filtre permettra de supprimer la plupart des contenus pour adultes des recherches Google.

  • Installer un bloqueur de publicités

Certaines fenêtres pop-up (qui surgissent de manière impromptue) présentent des contenus à caractère pornographique, notamment sur les sites de streaming. Pour s’en débarrasser, on peut installer une extension, comme AdBlock. La plupart sont gratuites, et de nombreux tutoriels sont disponibles sur Internet.

  • Mettre en place un contrôle parental

Ce filtre est compris dans les logiciels antivirus (dont les prix varient entre 20 et 50 euros par an) et parfois proposé par les fournisseurs d'accès à Internet, comme SFR, Orange, Free ou Numéricable. Il est considéré comme la méthode la plus efficace.

  • Regarder l’historique Google

Il est facile de "supprimer les preuves" en effaçant son historique. Néanmoins, certains n’en prennent pas la peine. Dans tous les cas, vérifier un historique est aisé : rendez-vous sur la page d’accueil de Google et cliquez sur "Paramètres". Un menu s’affiche : cliquez alors sur "Historique".  Il est également possible de regarder l’historique du navigateur (Chrome, Mozilla, Safari…). Des tutoriels sont disponibles sur Internet, et la démarche est, là encore, très simple.

Sur les smartphones et les tablettes

  • Mettre en place un contrôle parental

Comme pour les ordinateurs, les principaux fournisseurs d’accès proposent un service de filtrage.

  • Installer des applications de filtrage

"L’Appstore d’Apple et le Play store d’Android regorgent d’applications de contrôle parental. Mais toutes ne sont pas efficaces. […] Le plus important, c’est que l’appli intègre un vrai système de filtrage des textes en plusieurs langues (dont le français et l’anglais). Elle doit aussi surveiller les applications téléchargées, intégrer un filtrage différent selon l’âge ou le type de contenu et être sécurisée de manière à ce que l’adolescent ne puisse pas la contourner", indique l’UFC-Que Choisir sur son site Internet. Pour les parents perdus, le service gouvernemental e-enfance propose une aide en ligne.

  • Paramétrer les iPhones

Rendez-vous dans "Réglages", puis dans "Général", puis dans "Restrictions". Il vous sera alors demandé de rentrer un code secret à quatre chiffres. Vous pourrez ainsi choisir les fonctionnalités que vous souhaitez bloquer. Si vous vous êtes trompé, une simple réinitialisation du téléphone permet de rétablir les paramètres initiaux.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus