Covid : les Français boudent le vaccin sans ARN messager de Novavax

Présenté comme une alternative aux vaccins à ARN messager de Pfizer ou Moderna, le vaccin Novavax peine à séduire les réticents à la vaccination. Moins de 10 000 doses de vaccin ont été injectées en France.

La rédaction d'AlloDocteurs avec AFP
Rédigé le
Covid : les Français boudent le vaccin sans ARN messager de Novavax
Shutterstock

Un accueil en demi-teinte pour le vaccin Novavax. Le ministère de la Santé a présenté jeudi 7 avril les résultats “un peu en dessous des attentes" de la vaccination anti-Covid avec le sérum Novavax. Un mois après l'administration des premières doses de Novavax, moins de 10 000 injections ont été réalisées.

Les autorités sanitaires espéraient que ce vaccin du laboratoire américain allait convaincre des personnes réticentes à se faire vacciner avec les vaccins à ARN messager. “Les résultats sont un peu en dessous des attentes : on enregistre 9 700 injections avec ce vaccin”, a précisé le ministère lors d'un point de presse sur la campagne de vaccination en France.

Covid : L'incroyable histoire du laboratoire Valneva fabricant du futur premier vaccin français ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

À lire aussi : Covid : tout savoir sur Novavax, le vaccin sans ARN autorisé en Europe

Un vaccin réservé à la primo-vaccination

Les premières injections ont eu lieu début mars. Pour tenter d’expliquer ce désintérêt, le ministère note que le vaccin est "arrivé un peu tard" et qu'il est "utilisable seulement pour la primo-vaccination, il n'est pas possible en rappel".

Le vaccin du laboratoire américain contient une composante du virus (mais non le virus entier comme pour les vaccins plus classiques) introduite dans l'organisme afin de déclencher une réponse immunitaire. Cette technique est utilisée pour les vaccins contre la coqueluche, la méningite à méningocoque et l'hépatite B. 

Actuellement, il reste environ 4 millions de personnes de 12 ans et plus à n'avoir pas reçu la moindre dose de vaccin anti-Covid en France.