1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Bisphénol A

Du bisphénol A dans la soupe en boîte

Les soupes en conserve nuisent à notre santé ! Une étude américaine révèle que les personnes ayant consommé de la soupe en boîte pendant cinq jours affichent un taux de bisphénol A plus important dans leurs urines. En France, la loi prévoyant l'interdiction totale du bisphénol A dans les contenants alimentaires doit être approuvée par le Sénat.

Rédigé le , mis à jour le

Du bisphénol A dans la soupe en boîte
Du bisphénol A dans la soupe en boîte

Des chercheurs de l’Université d’Harvard viennent en effet de découvrir que lorsqu’ils consommaient de la soupe en boîte plus de 5 jours d'affilée, les patients présentaient dans leurs urines un taux de bisphénol A supérieur de plus de 1 200 % à ceux qui mangeaient de la soupe fraîche. L'étude a été publiée dans le Journal of the American Medical Association.

Cette étude pourrait bien jeter un pavé dans la marre des fabricants de conserves. Elle révèle en effet que plus les aliments restent longtemps dans des boîtes en plastique, plus ils contiennent de bisphénol A. Certes, ce composant chimique est alors éliminé par les urines, mais les chercheurs spécifient qu’ils ne savent pas quelle quantité du composant restait dans le corps après consommation des conserves.

Rappelons que le bisphénol A est un composant chimique suspecté de provoquer des cancers hormono-dépendants comme celui du sein et de la prostate et qu'en France une proposition de loi prévoit son interdiction totale dans les emballages alimentaires, d'ici 2014. En attendant, mieux vaut privilégier les soupes maison et limiter la consommation des soupes en conserve.

Source : "Canned Soup Consumption and Urinary Bisphenol A: A Randomized Crossover Trial",
Journal of the American Medical Association, 23 novembre 2011.

En savoir plus :