Un enfant meurt après une opération des amygdales

Victime d'une hémorragie massive, Audric, 4 ans, est décédé le lendemain de son opération des amygdales dans une clinique de Vichy, dans l’Allier. L'ablation des amygdales est une opération courante, mais en quoi peut-elle faire courir ce risque gravissime ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Dr Manuel Erminy, chirurgien ORL

Au lendemain d'une intervention chirurgicale pour l'ablation des amygdales dans une clinique de Vichy (Allier), un petit garçon, Audric, âgé de 4 ans, a été pris d'une hémorragie massive.

"Je l'ai vu partir comme je vous vois. La vie de mon fils s'est terminée en quelques minutes", a expliqué la mère de l'enfant au journal quotidien La Montagne. "C'est sur la route du retour à la maison le 25 octobre 2012, au lendemain de l'opération, que l'enfant a été pris d'une hémorragie massive", ont raconté ses parents au journal régional.

Ils ont porté plainte.
 Une enquête en recherche des causes de la mort du petit Audric a été lancée.

Frédéric Pecqueux, le directeur de la clinique s'est déclaré "choqué" par ce décès, expliquant que l'établissement de soins observait des règles de sécurité allant au-delà de ce qui est pratiqué d'ordinaire. "L'opération s'était très bien passée. L'enfant avait quitté la clinique le lendemain, après un séjour de 36 heures, alors que ces opérations se font généralement en ambulatoire (prise en charge d'une journée). Le praticien l'avait vu avant son départ", précise le directeur de la clinique. "Nous avions pris en charge l'enfant de façon professionnelle. Nous sommes choqués et perturbés et pensons à sa famille", a-t-il ajouté.

L'hémorragie massive, une complication rare

"L'hémorragie massive - appelée saignement retardé - est LA complication principale d'une ablation des amygdales", explique le Dr Benoît Lamblin, chirurgien ORL à Paris. Il s'agit d'une complication rare, mais la plus redoutée et la plus imprévisible".

"Les amygdales sont des organes très vascularisés, rajoute le Dr Benoît Lamblin. Si on observe un saignement on cautérise ou on suture. Un patient enfant opéré est surveillé pendant 6 heures pour contrôler le risqué de saignement post-opératoire. Avant de quitter l'hôpital ou la clinique, il est revu par un médecin. Mais un patient peut saigner dans les 15 jours qui suivent l'intervention. Le jour, la nuit, à tout moment…"

Si un saignement se produit, il faut consulter immédiatement.

"En général, quand les croûtes tombent vers le quatrième jour après l'opération, il peut y avoir un léger saignement, mais il faut consulter même si ce saignement paraît peu important", précise le Dr Benoît Lamblin.

"Dans tous les cas, on déconseille aux parents de partir avec l'enfant à l'étranger ou de trop s'éloigner d'un hôpital dans les trois semaines qui suivent l'intervention pour agir au plus vite si un saignement massif se produit", explique le Pr. Thierry Van den Abeele, chef du service d'ORL à l'hôpital Robert-Debré à Paris.

"On opère 500 enfants des amygdales par an. On observe 1 à 2% de saignements post-opératoires, précise le chirurgien ORL, et ces dix dernières années, on a dû réopérer en urgence 3 enfants à cause d'une hémorragie post-opératoire (un seul des trois enfants avait été opéré dans notre hôpital)".

"L'ablation des amygdales est un opération courante, mais en raison de ce risque de complication qui peut être gravissime, on essaie toujours de retarder l'intervention et de peser au mieux la balance bénéfices/risques", conclut le Dr Benoît Lamblin.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :