Ostéoporose : quand doit-on passer une ostéodensitométrie ?

À quel rythme doit-on effectuer une ostéodensitométrie ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses du Pr. Bernard Cortet, rhumatologue au CHRU de Lille :

"Certaines situations donnent droit à un remboursement. Ce sont des situations pour lesquelles il est légitime d'effectuer une densitométrie osseuse. Toutes les fractures qui surviennent suite à une chute de sa hauteur, peuvent révéler une ostéoporose. Mais elles ne sont pas obligatoirement de nature ostéoporotique. La mise en œuvre d'une attitude adaptée va être fonction du résultat de l'examen. Enfin il y a d'autres cas comme des maladies osseuses graves. On peut avoir un manque d'hormones avant la ménopause et ceci constitue un risque. La cortisone qui est un puissant anti-inflammatoire, peut être délétère pour les os. Il y a donc un certain nombre de situations pour lesquelles il est légitime d'effectuer une densitométrie osseuse puisque les patientes sont à risque d'ostéoporose. En fonction des résultats de l'examen, on va adapter la conduite à tenir.

"On peut faire une ostéodensitométrie de référence. Aux Etats-Unis, il est recommandé au-delà de 65 ans d'effectuer une densitométrie osseuse de façon systématique. Ce n'est pas le choix qui a été fait en France en terme de remboursement. L'examen coûte une quarantaine d'euros. Pour ceux qui ont les moyens d'effectuer cet examen, au-delà de 65 ans, il est raisonnable d'effectuer de manière systématique une densitométrie osseuse."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Est-il vrai que le traitement hormonal substitutif n'est plus le meilleur traitement contre l'ostéoporose après la ménopause ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Pourquoi le tabac est-il un facteur aggravant de l'ostéoporose ?
    Le surpoids favorise-t-il l'ostéoporose ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai pris un traitement de biphosphonate durant sept ans, et malgré cela mon ostéoporose s'accentue. Pourquoi ?
    Les biphosphonates ne risquent-ils pas d'être très nocifs à long terme par leur effet cumulatif dans l'organisme ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Pr. Bernard Cortet, rhumatologue au CHRU de Lille