MICI : l'alimentation en cause ?

Comment peut-on attraper des maladies des intestins ? Est-ce lié à la nourriture ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine (Paris) :

"Il y a un gène de susceptibilité, le plus important a été décrit il y a longtemps. Il y en a 69 qui sont connus actuellement. Mais l'impact de ces gènes de susceptibilité est faible sur le risque de développer la maladie.

"Le grand public et les patients sont souvent intuitivement persuadés que c'est l'alimentation qui est responsable de leur maladie. En fait, actuellement on met beaucoup l'accent sur la flore intestinale, qui se constitue dans les premiers jours de vie, qui est dépendante de la famille, de l'environnement. Il est vraisemblable que tel ou tel type de flore s'implante définitivement dans l'organisme dès la petite enfance. C'est donc un ensemble de facteurs qui font qu'un jour un premier dérèglement survient et va ensuite passer à la chronicité.

"On retrouve un lien entre les antibiotiques et la flore. Effectivement les antibiotiques modifient les pendant un temps limité la flore et elle revient ensuite. C'est une espèce de résilience, on a une espèce de code-barre de sa flore qu'on va porter toute sa vie. Mais certaines gastro-entérites, certaines infections intestinales aiguës parasitaires virales de l'enfance, peut-être un jour, vingt ans plus tard, pourront être un facteur favorisant de l'apparition de ces Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales (MICI)."

En savoir plus :