Des fractures de hanches prédites par une radio des mains ?

Des fractures de hanches prédites par une radio des mains ?

Bientôt peut-être, il sera possible de prévenir les risques de fracture de la hanche grâce à une radio des mains. La technique, après validation, pourrait être généralisée dans le dépistage de l'ostéoporose. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La technique porte un nom barbare mais elle est assez simple. La radiogrammétrie digitale (DXR) est une analyse de radiographie des mains à l'aide d'un robot programmé pour prédire la densité minérale osseuse. Dans une étude récente realisée en Suède par le Karolinska Institut, des chercheurs ont effectué des radios des mains sur des personnes venues aux Urgences suite à une fracture de la hanche.

Les scientifiques avaient auparavant analysé les radios du poignet et de la main de ces patients mais aussi de 8000 autres. L'équipe avait relevé la densité minérale osseuse de chacun d'entre eux. Quelques mois plus tard, 122 se sont fracturés la hanche. La valeur de leur densité calculée précédemment s'est révélée plus faible que celle des patients qui n'ont pas eu la fracture. La méthode est au moins aussi bonne, semble-t-il, que la méthode actuelle standard de mesure de la densité minérale osseuse.

Par sa simplicité, et parce qu'elle coûte peu cher, la DXR pourrait devenir un examen de routine pour la prédiction de l'ostéoporose.

Encore faut-il la valider dans différents pays. Plusieurs équipes confrontent ces résultats avec de nouvelles expériences. Si l'efficacité de la DXR est confirmée dans les mois qui viennent, elle pourrait être couplée avec la mamographie. Chaque année dans le monde, près de 2 millions de personnes se fracturent la hanche. Chez les personnes âgées, il s'agit d'un facteur aggravant de complication conduisant à une mortalité prématurée dans 15% des cas. 

Source : "Method for assessing hand bone density may prevent hip fractures", Karolinska Institutet, 19 November 2012.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :