Après un pari perdu, Ryan Reynolds passe une coloscopie qui lui a peut-être sauvé la vie

"J’ai fait un pari. J’ai perdu. Mais ça a quand même payé." L’acteur Ryan Reynolds a subi une coloscopie après un gage perdu. Un dépistage qui a possiblement empêché l’acteur de développer une tumeur cancéreuse.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
L'acteur Ryan Reynolds veut donner un coup de pied aux fesses du cancer colorectal
L'acteur Ryan Reynolds veut donner un coup de pied aux fesses du cancer colorectal  —  Instagram : @vancityreynolds

Deadpool a-t-il sauvé sa peau grâce à un simple pari perdu ? La super-star hollywoodienne Ryan Reynolds, interprète du super-héros barré de la franchise Marvel, a récemment partagé sur ses réseaux sociaux une vidéo de prévention sur le dépistage du cancer du côlon.

Tout en humour, le mari de l’actrice Blake Lively a diffusé la vidéo de sa coloscopie suite à un pari perdu avec son meilleur ami, l’acteur Rob McEhlenney. Après avoir acheté ensemble un club de football du Pays de Galles, les deux amis ont alors fait un pari. Si Rob parvenait à apprendre la gallois, Ryan Reynolds s’engageait à effectuer une coloscopie. À 45 ans, l'acteur suit donc les recommandations des autorités sanitaires, qui encouragent les premiers dépistages autour de cet âge.

"Le dépistage, ça sauve la vie..."

L’examen médical consiste à explorer l’une des parties les plus intimes du corps, pour repérer d'éventuelles lésions ou affections. Un gage à visée humoristique, dont Ryan Reynolds a filmé toute la procédure. Son arrivée à l’hôpital, sa rencontre avec le personnel hospitalier… ainsi que l’annonce du résultat de la coloscopie par le gastro-entérologue en charge de l’opération. 

Le Dr Lapook explique alors que ce simple contrôle de routine a possiblement sauvé la vie de l’acteur. Les médecins ont repéré un polype, une excroissance sur la paroi de son intestin, qu’ils ont pu retirer. “Nous venons d’interrompre sa progression en possible tumeur cancéreuse”, lui explique le spécialiste. “Vous voyez, le dépistage, ça sert à ça, ça sauve la vie...

À lire aussi : Cancer colorectal : pourquoi la malbouffe est un facteur de risque 

Botter les fesses du cancer colorectal

Son meilleur ami, Rob McEhlenney, a lui aussi réalisé une coloscopie dans la foulée. Résultat : non pas un, mais trois polypes retirés ! Après avoir demandé au médecin comment optimiser la prévention du cancer colorectal, celui-ci encourage les deux acteurs, ainsi que les milliers de spectateurs de cette vidéo, à se faire dépister

Si vous avez 45 ans ou plus, demandez à votre médecin de vous faire passer une coloscopie”, conclut le sport de prévention, réalisé en partenariat avec l’Alliance contre le cancer colorectal. Et par la même occasion, “aidez Rob et Ryan à donner un coup de pied aux fesses du cancer du côlon.” 

En France, comment se déroule le dépistage ?

Troisième cancer le plus fréquent, derrière la prostate et le sein, le cancer colorectal est responsable de plus de 17 000 décès par an en France. Pourtant, lorsqu’il est diagnostiqué tôt, il guérit dans neuf cas sur dix

Dans 60 à 80 % des cas de cancer colorectal, le point de départ est un polype. Il s'agit d'une grosseur bénigne mais qui peut lentement évoluer vers une tumeur cancéreuse. Depuis le 1er mars 2022, il est désormais possible à toute personne éligible invitée au dépistage organisé du cancer colorectal de recevoir gratuitement un test de dépistage à domicile. Ce test consiste en un simple prélèvement de selles, totalement indolore.

Quand faire une coloscopie ?

Une coloscopie est uniquement effectuée lorsque le test par prélèvement diagnostique une suspicion de cancer. Contrairement aux idées reçues bien tenaces, ce n’est pas douloureux, puisque la coloscopie est réalisée sous anesthésie générale.

Certes, ce n’est pas glamour, mais indispensable ! Tout le monde est invité à le faire dès l’âge de 45 ans, et tous les deux ans.

Coloscopie : de l'hypnose pour éviter l'anesthésie générale  —  Le Mag de la Santé - France 5Le Magazine de la Santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !