Après les USA et Israël, c'est au tour du Canada de vacciner les 5-11 ans contre le Covid

Le Canada est l'un des pays comptant le plus haut taux de vaccination au monde contre le Covid-19. Plus de 85% des personnes âgées de plus de 12 ans ont déjà complété leur schéma de vaccination avec deux doses au total.

Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / Prostock-studio

La vaccination contre le Covid-19 pour les 5-11 ans a débuté mercredi au Canada. 

Les canadiens répondent présents

Les prises de rendez-vous pour les enfants au Québec se sont envolés depuis que le gouvernement a donné son feu vert à la vaccination pédiatrique, "ce qui est un indicateur que la réponse de la population est vraiment excellente", commente Jean-Nicolas Aubé, porte-parole des autorités sanitaires de Montréal. 

Sur Twitter, le Premier ministre du Québec François Legault s’est aussi  réjoui mercredi matin de constater que "115.300 rendez-vous" avaient été pris en quelques heures. "C'est ensemble qu'on peut faire la différence!", a-t-il estimé. 

Au palais des congrès dans le centre-ville de Montréal, quelques dizaines de petits Québécois ont été parmi les premiers de cette tranche d'âge à recevoir le vaccin Pfizer, autorisé depuis vendredi pour eux. Dans la province voisine, en Ontario, une poignée d'enfants ont pu être vaccinés dès mardi à Toronto, même si la province la plus peuplée du Canada doit débuter officiellement sa campagne jeudi. 

Mention "bravo, tu as reçu ton vaccin"

Des attentions spéciales ont été prévues pour recevoir les enfants : des autocollants en forme de licorne ou de joueurs de hockey ont été installés sur les cloisons, les rendez-vous sont plus longs que pour les adultes, et un chien, adepte des caresses, circule dans les allées pour détendre les plus jeunes. 

"Je n'avais pas vraiment peur, mais j'étais stressé", raconte à l'AFP le jeune Victor, 10 ans, tenant dans ses mains un coloriage comportant la mention "bravo, tu as reçu ton vaccin". A ses côtés, sa mère Mathilde explique qu'il se sentait "exclu" de sa famille, étant le seul qui n'avait pas encore été vacciné contre le Covid-19. Pour elle, faire vacciner son fils était logique, ne serait-ce que pour "être ensemble" et "pouvoir faire un câlin à ses grands-parents" sans crainte. 

"On est privilégiés, franchement", renchérit Yanouchka Labrousse, mère de deux enfants vaccinés et médecin. "On a eu la chance d'éviter que les enfants aient la Covid jusqu'à présent alors l'opportunité d'être immunisés pour nous, c'est une évidence", confie-t-elle à l'AFP. 


A lire aussi : Covid : les enfants de moins de 3 ans plus contagieux que les adolescents