La pratique du jeûne n'est-elle pas liée à des pratiques sectaires ?

La pratique du jeûne n'est-elle pas liée à des pratiques sectaires ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Jean-François Toussaint, physiologiste :

"On trouve de tout dans ce domaine : des charlatans, des sectes, des purifications… La question qui est celle d'une philosophie, d'une appréciation, d'une interprétation de l'environnement et de sa vie autour des questions que l'on fait de cette fonction de survie essentielle (l'apport d'énergie, l'apport de nourriture) va être grevée de toute une série de discours qui peuvent aller jusqu'à l'embrigadement dangereux. Il est donc important dans ces questions de voir ce que sont les aspects exacts précis de la façon dont fonctionne le jeûne, voir les impacts sur la réalité clinique... Et à partir de là, de donner les clés à chacun de ses choix en dehors d'une question d'embrigadement. Est-ce que l'on est capable de juguler les discours sectaires qui vont n'utiliser le jeûne que parmi d'autres arguments ? Evidemment le combat est beaucoup plus large dans ce domaine.

 "La question autour du discours bio, la question autour de la nourriture produite localement… ces questions ont toutes des aspects positifs mais elles viennent en même temps contredire une forme de super utilisation qui est celle de la société de consommation, des grandes surfaces qui elles, ont besoin de productions et donc de pesticides. Toute la question de l'environnement producteur d'énergie pour ensuite faire ce choix de la nourriture que l'on va prendre, est très clairement remise en question par l'ensemble de ces points. Il faut donc faire le tri dans tout ça."