Victime de la mort subite du sportif après un jogging

Olivier Ferrand, député socialiste des Bouches-du-Rhône, est décédé d'un arrêt cardiaque le 30 juin 2012 en rentrant d'un jogging, à l'âge de 42 ans. Il a été victime de la mort subite de l'adulte, qui touche environ 50 000 personnes chaque année, dont plus de 800 sportifs, selon l'Inserm.

Rédigé le , mis à jour le

Victime de la mort subite du sportif après un jogging
Victime de la mort subite du sportif après un jogging

Agé de 42 ans et fraîchement élu député dans la 8ème criconscription des Bouches-du-Rhône, Olivier Ferrand ne présentait pas d'antécédents cardiaques connus. Chaque année en France, 800 sportifs, amateurs et professionnels, décèdent sur des terrains de sports. Selon une récente étude de l'Inserm, diffusé en juin 2012, dans le journal Circulation de l'American heart association (AHA), 95 % d'entre eux sont des hommes sans antécédents cardiovasculaires, avec un âge moyen de 46 ans.

La mort subite de l'adulte est due à une accélération du rythme cardiaque. "Le cœur va accélérer, battre beaucoup trop vite, tellement vite que la pompe cardiaque n'a plus le temps de se remplir de sang. C'est un arrêt circulatoire le sang ne rentre plus dans la pompe (…) la pompe n'éjecte plus rien, il n'y a plus de débit qui monte au cerveau et la personne décède", explique le Pr. Xavier Jouven, cardiologue qui dirige le "Centre d'Expertise sur la Mort Subite de l'adulte"(CEMS) à l'hôpital Georges-Pompidou.

Pour prévenir la mort subite du sportif, le club des cardiologues du sport diffuse, depuis septembre 2011, des conseils pour éviter de se mettre en danger lors de la pratique d'un sport. Ce sont les 10 règles d'or à respecter afin que sport continue à rimer avec santé et bien-être :

  • Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 minutes lors de mes activités sportives
  • Je bois 3 à 4 gorgées d'eau toutes les 30 minutes d'exercice à l'entraînement comme en compétition
  • J'évite les activités intenses par des températures extérieures inférieures à - 5°C ou supérieures à 30°C
  • Je ne fume jamais 1 heure avant, ni 2 heures après une pratique sportive
  • Je ne prends pas de douche dans les 15 minutes qui suivent l'effort
  • Je ne fais pas de sport intense si j'ai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures)
  • Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense si j'ai plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes
  • Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l'effort*
  • Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l'effort ou juste après l'effort*
  • Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l'effort ou juste après l'effort*

* Quel que soit mon âge, mes niveaux d’entrainement et de performance, ou les résultats d’un précédent bilan cardiologique

En savoir plus