Obésité : les idées étranges du Dr Dukan

Il a fait maigrir des millions de Français grâce à ses conseils. Et dit-on, également des hommes politiques célèbres. Le nutritionniste Pierre Dukan lance maintenant un appel au futur président de la République : le surpoids est un problème de santé publique en France. Dans un livre à paraître, il propose des pistes pour éradiquer le surpoids tout en renflouant les caisses de l'État.

Rédigé le , mis à jour le

Obésité : les idées étranges du Dr Dukan
Obésité : les idées étranges du Dr Dukan

D'après lui, un Français sur deux serait en surpoids. C'est sans doute ce qui expliquerait le succès de sa méthode pour maigrir. Un régime hyperprotéiné décrié par bon nombre de ses confrères mais plébiscité dans les bacs des libraires.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien/Aujourd'hui en France, Pierre Dukan détaille ses propositions et fait le constat d'une obésité entretenue à la fois par "les lobbies de l'agroalimentaire (…) qui engraissent les gens", et par "l'industrie pharmaceutique (…) qui leur vend les médicaments qui soignent les effets néfastes de leur obésité sur la santé. Cela fait tourner le PIB donc personne ne dit rien et je comprends très bien". Même les messages de santé publique, obligatoires sur les publicités pour les produits alimentaires ou la mise en place d'une politique nutritionnelle, ne trouvent grâce à ses yeux. "En douze ans, il y a eu quatre PNNS (Programme National Nutrition Santé). Dans le même temps, l'obésité a doublé !".

Dans sa "Lettre ouverte au futur président de la République" à paraître le 5 janvier 2012, il énumère plusieurs propositions pour régler le problème. Tout d'abord, il faudrait que "les industriels français comprennent qu'il y a de l'argent à gagner en produisant des aliments moins gras, moins sucrés, etc.". Il explique d'ailleurs être allé voir McDonald's pour leur proposer une recette de hamburger light avec des galettes au son d'avoine. Sans succès.

Son projet est aussi économique car d'après lui, le développement du marché de produits alimentaires plus sains, pourrait créer des richesses en France. "Le futur président de la République pourrait inciter, par le biais d'un appel national à projets, les industriels à prendre ce chemin". D'autres propositions sont plus polémiques comme la mise en place d'une option "poids d'équilibre" au baccalauréat rapportant des points d'option pour ceux qui parviennent à garder un indice de masse corporelle entre 18 et 25 entre la seconde et la terminale.

À n'en pas douter, les critiques ne tarderont pas. Le nutritionniste anticipe déjà et affirme ne pas avoir besoin de publicité. Quatre millions de Français ont acheté sa célèbre méthode de régime. Il appelle les politiques à ne pas négliger les préoccupations de ses lecteurs. Il enverra son nouveau livre à tous les candidats à la présidence de la République.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :