Les grands brûlés sont-ils plus exposés aux infections nosocomiales ?

Les grands brûlés ne sont-ils pas plus exposés aux risques d'infections nosocomiales ? Quels moyens sont mis en œuvre pour lutter contre cela ?

Rédigé le , mis à jour le

Les grands brûlés sont-ils plus exposés aux infections nosocomiales ?

Les réponses avec le Pr. Franck Duteille, chef du service Brûlés et chirurgie plastique du CHU de Nantes :

"La peau est plus fragile car la barrière cutanée étant détruite, les germes atteignent plus facilement l'organisme d'une personne brûlée. L'organisme d'un patient brûlé est en dépression sur le plan immunitaire. Et l'une des raisons de mortalité en phase aiguë reste effectivement les chocs septiques."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Pr. Franck Duteille, chef du service Brûlés et chirurgie plastique du CHU de Nantes

Sponsorisé par Ligatus