Le soja est-il déconseillé après un cancer du sein ?

Suite à un cancer du sein de grade 3 et hormonodépendant, les médecins me déconseillent le soja pour traiter mes bouffées de chaleur. Qu'en dites-vous ?

Rédigé le , mis à jour le

Le soja est-il déconseillé après un cancer du sein ?

Les réponses avec le Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière, nutritionniste, et le Dr Mariette Gerber, médecin épidémiologiste :

"Je suis d'accord pour déconseiller le soja pour traiter les bouffées de chaleur. Je suis peut-être un peu moins tranchée sur le traitement après la cancer. Les études actuellement sont divergentes mais nous avons recommandé de toute façon de ne pas dépasser certaines doses, d'éviter les compléments alimentaires…

"Le traitement de la ménopause est un traitement subjectif. Il y a peut-être des femmes à qui cela fait du bien car l'effet placebo leur fait du bien. Mais du point de vue scientifique et épidémiologique, il n'y a pas de bénéfice du soja que ce soit sur l'ostéoporose, sur les bouffées de chaleur… Concernant le traitement du cancer, on a besoin d'autres études pour savoir si on peut recommander le soja après un cancer."

"Ce sujet est très controversé. Tout dépend dans quelle partie du monde on se trouve. Une étude shanghaienne de 2009 a été réalisée sur 5.000 femmes qui ont eu un cancer hormonodépendant du sein et à qui on a donné 17 mg, c'est-à-dire l'équivalent de deux produits à base de soja par jour. Cette étude a montré une diminution de la mortalité post-cancer mais cette étude concernait des femmes asiatiques qui mangent différemment. En Europe aujourd'hui, on n'a pas d'indication sur les femmes françaises et savoir s'il y a un effet dans un sens ou dans l'autre."

"17 mg est une dose relativement faible sachant que les Asiatiques consomment à peu près 45 mg par jour."

En savoir plus sur le soja

Dossier :

Questions/réponses :