L'interdiction du bisphénol A repoussée à 2015 pour l'alimentaire

L'interdiction du bisphénol A (PBA) pour les conditionnements alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans est maintenue pour 2013. En revanche, la commission des Affaires sociales du Sénat a repoussé de 2014 à 2015 l'interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires.

Rédigé le

L'interdiction du bisphénol A repoussée à 2015 pour l'alimentaire
L'interdiction du bisphénol A repoussée à 2015 pour l'alimentaire

La proposition de loi a déjà été votée par l'Assemblée nationale, il y a près d'un an, le 12 octobre 2011. Elle avait reçu à l'époque le soutien du gouvernement de François Fillon, mais elle vient seulement d'être inscrite à l'ordre du jour du Sénat.

Dans un communiqué, la commission sénatoriale précise qu'elle est "consciente des difficultés que cette application du principe de précaution peut entraîner pour les industriels".

Plusieurs membres de la commission dont ceux du CRC (Groupe Communiste Républicain et Citoyen)) se sont abstenus sur le vote du projet de loi car ils ne souhaitaient pas ce report d'entrée en vigueur de l'interdiction.

Le bisphénol A, composant chimique très répandu dans les objets de la vie quotidienne, est présent dans la plupart des bouteilles en plastique rigide, des boîtes de conserve ou des canettes.

"La toxicité du bisphénol A est avérée chez l'animal, elle est suspectée chez l'homme, l'alimentation constitue la source principale d'exposition" souligne la commission sur la base des analyses scientifiques et expertises.

La France a déjà, en juillet 2010, à l'initiative d'une proposition de loi sénatoriale, suspendu la commercialisation de biberons au BPA, mesure étendue à toute l'Union européenne en janvier 2011 par une directive européenne.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus