Irritations intimes : des tampons qui irritent ?

Je trouve les tampons très pratiques, mais ils m'irritent facilement. Pourquoi ? Dois-je renoncer pour les serviettes ?

Rédigé le , mis à jour le

Irritations intimes : des tampons qui irritent ?

Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille :

"S'il y a des irritations avec les tampons, il y a un problème. Parce qu'il n'y a aucune raison pour que le tampon soit irritant.

"Il y a des tampons avec des probiotiques mais il n'y a pas de tampons irritants. Il existe également des tampons imprégnés de lactobacilles qui sont proposés à des patientes qui font des vaginoses à répétition.

"Si elles ont un problème aux tampons, a priori il y a peut-être un problème autre. On peut arriver dans un domaine d'irritation spontanée mais qui est plus à type de brûlures et de douleurs, et qui a des examens normaux dans des laboratoires, qui s'appellent vestibulites. Ce sont des patientes qui commencent à avoir mal avec des tampons, mais un mal qui continue avec des rapports puisque toute pénétration devient douloureuse. Il y a alors une prise en charge très spécifique qui est multidisciplinaire puisqu'elle est multifactorielle. Ce sont des jeunes femmes qui débutent leurs rapports, qui ont eu des mycoses, qui ont peut-être eu une autre MST qui a été traitée mais qui d'une part les a irritée, et qui les a aussi stressée. Ensuite il y a une réaction musculaire qui fait qu'elles sont hypertendues au moment des rapports. C'est un vrai cercle vicieux.

"L'hypertension musculaire fait mal. Après même s'il n'y a plus de mycose, la douleur continue et chaque rapport ou chaque insertion de tampon, devient douloureuse. Même si les examens sont normaux, il y a une inflammation de la muqueuse, des muscles, du système de régulation de la douleur. C'est une prise en charge un peu longue mais pas si difficile que ça. Car sur internet, il y a beaucoup de femmes qui se plaignent de ces problèmes et qui disent que c'est désespérant et que ça ne marche pas. Cela marche mais ça prend du temps. Il y a des kinés spécialisés, des dermatos, des gynécos, éventuellement des sexologues."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Est-ce vrai qu'il ne faut surtout pas mettre de déodorants intimes ? Pourquoi sont-ils en vente alors ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi, après une prise d'antibiotiques assez longue, j'ai eu une mycose très étendue et douloureuse ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • À quel rythme faut-il se laver ? Et faut-il se laver après chaque rapport sexuel ?
    Faut-il éviter de prendre des bains et d'aller à la piscine quand on est sujette aux irritations vaginales ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je ne supporte pas les culottes en dentelle. Certains textiles irritent-ils plus que d'autres ? Y en a-t-il à éviter ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille

Sponsorisé par Ligatus