Harcèlement scolaire : un profil de victime ?

Y a-t-il un profil de victime ?

Rédigé le , mis à jour le

Harcèlement scolaire : un profil de victime ?

Les réponses avec le Dr Nancy Pionne-Dax, pédopsychiatre :

"Il n'y a pas de profil type de victime. On peut l'attribuer à des facteurs extérieurs, à des élèves qui ont une maturité différente et qui sont rejetés. Les bons élèves sont également stigmatisés… Il peut également y avoir des facteurs de vulnérabilité qui peuvent expliquer que certains élèves tombent dans cette situation et ont du mal à s'en extraire. Cela peut arriver à tout le monde.

"Les facteurs de vulnérabilité peuvent concerner des jeunes qui transitoirement sont occupés intérieurement par d'autres soucis. Du coup, ils ne mettent pas la même énergie à réguler les interactions sociales. L'arrivée en sixième, la perte de repères, la présence moindre des adultes… fait qu'il faut essayer de trouver sa place. Il y a aussi ces phénomènes d'exclusion de certains au profit de la cohésion d'un groupe. Les adultes doivent être vigilants à ces phénomènes. Ils doivent intervenir assez fermement pour réguler les choses. Il existe aussi des facteurs de personnalité avec une difficulté à extérioriser l'agressivité."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Ma fille ne dit rien de ce qu'elle vit à l'école mais je vois bien qu'elle en souffre. Que lui dire pour qu'elle nous en parle ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Nancy Pionne-Dax, pédopsychiatre et Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie (Clermont-Ferrand)