Foot : Fabrice Muamba toujours en soins intensifs

Victime d'un malaise cardiaque lors de la rencontre qui opposait Tottenham à Bolton, samedi 17 mars 2012, à White Hart Lane, le milieu de terrain anglais est toujours en soins intensifs au London Chest Hospital's. Son état est toujours jugé "critique".

Rédigé le

Foot : Fabrice Muamba toujours en soins intensifs

- Entretien avec le Pr. Xavier Jouven, cardiologue à l'hôpital européen Georges Pompidou, invité dans le Magazine de la santé du 19 mars 2012 -

 

Des images glaçantes, auxquelles les fans de foot ont déjà été confrontés. Le footballeur Fabrice Muamba s’est effondré sur le terrain, en plein milieu d’un match, samedi lors de la rencontre qui opposait Tottenham à son équipe Bolton.

D'après le dernier communiqué médical publié dimanche à la mi-journée, le jeune Anglais d'origine congolaise, âgé de 23 ans, était "dans un état critique".

Les secouristes, accourus immédiatement, ont pratiqué une longue séance de réanimation sur la pelouse, puis lors du trajet vers l'hôpital. Selon le communiqué, le coeur a recommencé à battre de façon autonome à l'arrivée à l'hôpital.

Fabrice est sous anesthésie et en soins intensifs. Il y restera pendant au moins 24 heures. Son état de santé continue à faire l'objet d'une étroite surveillance de la part des cardiologues, déclarait le porte-parole de l’hôpital.

L'entraîneur de Bolton, Owen Coyle, qui était au chevet de Muamba, a exprimé son espoir d'une "issue heureuse" en quittant l'hôpital dimanche en fin d'après-midi, mais sans donner de détails sur l'évolution de la situation. "Tout le monde prie pour Fabrice, ce qui est très important et a été une vraie source d'énergie pour la famille. Nous savons que c'est une période très difficile pour tous les gens concernés, nos pensées sont avec la famille de Fabrice. Nous espérons bien sûr qu'il s'en sortira", a déclaré le manager.

Né à Kinshasa, Fabrice Muamba est arrivé en Angleterre à l'âge de 11 ans avec son père pour fuir la guerre en République démocratique du Congo (RDC). Formé à Arsenal, ce milieu de terrain a porté le maillot de Birmingham avant de rejoindre le club de Bolton en 2008, avec lequel il a disputé près de 150 matches. Il a aussi été sélectionné dans l'équipe d'Angleterre Espoirs.

Rupture d'anévrisme pour Marc-Vivien Foé

Fabrice Muamba n'est pas le premier joueur à être victime d'un problème cardiaque. En 2004, un autre joueur de Bolton, le Sénégalais Khalilou Fadiga, s'était effondré lors de l'échauffement avant un match, déjà contre Tottenham. Il avait survécu et avait pu rejouer au football.

D'autres accidents ont en revanche eu une issue fatale, comme celui du Camerounais Marc-Vivien Foé, mort d'une rupture d'anévrisme en 2003 à Lyon (France) au cours d'un match contre la Colombie, lors de la Coupe des confédérations. Ce qui avait révélé ce paradoxe : on peut être footballeur de haut niveau et souffrir d'une malformation cardiaque non détectée. Depuis, la mort subite de sept joueurs professionnels dans le monde à cause de la même pathologie a prouvé que ce risque n'était pas virtuel.

Lilian Thuram avait d’ailleurs interrompu sa carrière en 2008 à la suite d’une détection d’hypertrophie du cœur, alors qu’il s’apprêtait à signer au PSG. Son frère était lui-même mort d’un arrêt cardiaque sur un terrain de basket. Le footballeur a donc préféré mettre un terme à sa carrière à l’âge de 36 ans : "J'ai fait des tests génétiques, je n'ai pas la maladie, mais le coeur est assez épais. J'arrête ma carrière", avait-il déclaré le 1er aout 2008.

Pour en savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

  • "14"
    La vocation de cette association est de promouvoir et d'organiser des actions de communication visant à informer le grand public sur les moyens préventifs existant contre le phénomène de "mort subite" chez le sportif.