Fantasmes et transgression

Pourquoi les fantasmes sont-ils toujours ou presque de l'ordre de la transgression ? Cela correspond-il aux interdits de l'enfance ?

Rédigé le , mis à jour le

Fantasmes et transgression

Les réponses avec le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue-andrologue :

"Il est vrai qu'il faut transgresser pour pouvoir se faire jouir. Dès que l'on est hors-circuit habituel pour soi, on va commencer à avoir une certaine crainte et en même temps une certaine excitation. C'est l'objectif. Il faut que l'on soit dans un cadre rassurant pour réaliser le fantasme. Toute l'histoire du fantasme, c'est que l'on peut arrêter le jeu quand on a décidé d'arrêter. On ne se fait pas du mal. On est entre adultes consentants. Il faut que les deux jouent."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Je rêve souvent de mon ex, et parfois cela tourne au fantasme. Cela veut-il dire que je ne suis pas encore guérie de lui ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai des fantasmes assez violents, est-ce que ça signifie que je suis pervers ?
    En quoi peut-on dire que les fantasmes sont des soupapes de sécurité ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Catherine Solano, sexologue-andrologue et le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue-andrologue