Chirurgie de l'épaule : que faire contre les luxations récidivantes ?

Quel est le risque de remettre soi-même en place sa propre épaule qui a tendance à se déboîter (2 ou 3 fois par an) ? Y a-t-il une solution chirurgicale au problème de luxations récidivantes de l'épaule ?

Rédigé le , mis à jour le

Chirurgie de l'épaule : que faire contre les luxations récidivantes ?

Les réponses du Dr Simon Marmor, chirurgien orthopédiste à l'hôpital Croix Saint-Simon :

"Avec les luxations, on fait face à des problèmes d'instabilité. L'épaule va se déboîter de la cavité articulaire. Quand les gens arrivent à se remettre l'épaule en place eux-mêmes, on parle de subluxation. L'humérus est sorti en partie de la cavité articulaire et va se remettre un peu en place spontanément. Le risque n'est pas très important. S'il s'agit d'une vraie luxation où le patient ne peut pas remettre soi-même son épaule en place, c'est assez dangereux de se faire manipuler par une tierce personne car si il y a une fracture associée, on peut déplacer une fracture ou incarcérer un fragment dans l'articulation et rendre la prise en charge un peu plus complexe par la suite. En cas de luxation réelle de l'épaule qui ne se remet pas en place spontanément, il vaut mieux se faire accompagner aux urgences.

"Lors de la première luxation, la capsule articulaire va se distendre en avant. Si elle cicatrise mal, ce qui est malheureusement souvent le cas, on va pouvoir déboîter son épaule de plus en plus souvent et de plus en plus facilement. C'est ce que l'on appelle l'instabilité récidivante qui va être à l'origine de ces luxations.

"Il existe des solutions chirurgicales à ces problèmes de luxations récidivantes. À partir du moment où on s'est luxé l'épaule à plusieurs reprises et qu'on présente des risques d'instabilité, on peut opérer ces luxations avec différentes techniques. Soit on fait une butée, soit on va retendre la capsule articulaire sous arthroscopie. Mais il y a différentes techniques qui peuvent être proposées."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Mon père et ma mère se sont fait opérer d'une rupture de la coiffe des rotateurs. Ai-je une prédisposition génétique ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Jusqu'à quel âge peut-on se faire opérer de l'épaule ? Ma mère a 89 ans, est-ce encore possible ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • À 54 ans j'ai été opérée d'une rupture de la coiffe. Je vais bien et ne regrette pas, malgré quasiment 9 mois de rééducation.
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai une tendinopathie à l'épaule gauche depuis 3 ans, la douleur persiste, et aucun moyen de la supprimer… Que faire ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Dr Simon Marmor, chirurgien orthopédiste à l'hôpital Croix Saint-Simon