Cancer du pancréas : qu'est-ce qu'une endoprothèse ?

Mon grand-père est en train de se faire poser une endoprothèse pour un cancer du pancréas. En quoi cela consiste ?

Rédigé le , mis à jour le

Cancer du pancréas : qu'est-ce qu'une endoprothèse ?

Les réponses avec le Pr. Julien Taieb, oncologue gastro-enterologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) :

"On passe par la bouche. On descend l'endoscope jusqu'au début de l'intestin où le canal biliaire s'abouche. Par endoscopie, on ouvre le sphincter du bas et on glisse un stent comme on peut en glisser dans les coronaires ou ailleurs. Ce stent va redilater la voie biliaire là où elle est comprimée. La bile va ainsi pouvoir se réécouler par les voies naturelles vers le duodénum, vers l'intestin. Certains traitements de chimiothérapie ne peuvent pas être donnés quand la bilirubine est élevée donc quand la bile ne coule pas correctement. Il s'agit d'une prise en charge pluridisciplinaire où il y a une équipe d'endoscopistes interventionnels qui règlent d'abord le problème biliaire, puis les chimiothérapeutes agissent. Ensuite les chirurgiens interviennent et à nouveau les chimiothérapeutes."

"La radiothérapie a une place controversée dans la prise en charge du cancer du pancréas. Il y a davantage une attitude anglo-saxonne en faveur de la radiothérapie. La curiethérapie pancréatique n'est pas possible. En revanche, la radiothérapie aura probablement une place chez des gens qu'on ne pourra pas opérer avec une réponse correcte à la chimiothérapie. Mais un vaisseau engainé par la tumeur à la fin de la chimiothérapie est indispensable. On ne peut pas couper à cet endroit. Une irradiation de clôture pour essayer de stériliser les dernières cellules tumorales qui pourraient subsister, pourrait être intéressante. C'est actuellement en cours d'étude.

"On n'utilise pas la radiothérapie car la tumeur est relativement radiorésistante donc il faut mettre des grosses doses. Mais l'intestin grêle qui est juste à côté de cette zone, est particulièrement sensible aux rayons. Les effets secondaires à long terme peuvent donc être importants."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Ma mère, mon grand-père et mon arrière-grand-père sont morts d'un cancer du pancréas. On me dit qu'il n'y a pas d'hérédité. Est-ce vrai ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Mon mari est mort d'un cancer du pancréas et ses premiers symptômes étaient le ventre gonflé et très mal au dos, pourquoi ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Peut-on vivre sans pancréas ou peut-on greffer un pancréas ? Avons-nous assez de recul sur l'ablathérapie ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Julien Taieb, oncologue gastro-enterologue à l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris)

Sponsorisé par Ligatus