Boissons sucrées : des calories qui pèsent plus que les autres ?

Sodas, sirops ou jus de fruits : ils font partis de notre quotidien. Les boissons sucrées pourraient être l'une des causes principales de l'augmentation de l'obésité dans les pays développés. C'est le sujet de trois études parues dans The New England Journal of Medicine.

Rédigé le

Boissons sucrées : des calories qui pèsent plus que les autres ?

Reportage d'Hejer Tliha, Eloïse Malet et Hervé Droguet (25 septembre 2012)

 

Les Etats-Unis raffolent des sodas. Là-bas, un adolescent (garçon) consomme en moyenne 357 calories en boissons sucrées. Et dans la population, la quantité ingurgitée quotidiennement représente en moyenne 15 % des apports caloriques nécessaires par jour.

Pour autant, existe-il une corrélation entre l'augmentation de l'obésité et l'augmentation de la consommation de ces breuvages ?

C'est l'objet des trois études publiées dans The New England Journal Medicine qui ont évalué :

  • la relation entre la consommation de boissons sucrées et les prédispositions génétiques à la prise de poids ;
  • les effets de la réduction de la consommation des boissons sucrées sur des enfants et des adolescents en surpoids ou non.

Les résultats montrent qu'il existe une "interaction significative entre la consommation de boissons sucrées et une prédisposition génétique à l'obésité ou au risque d'obésité". Les personnes ayant des prédispositions à prendre du poids sont en effet plus sujettes aux effets négatifs des sodas sur l'obésité.

Les chercheurs ont aussi mis en évidence que la substitution de boissons sucrées par des boissons sans calories, limite la prise de poids et l’accumulation de graisse.

Pour expliquer le grand impact des boissons sucrées dans la prise de poids, les chercheurs avancent l'hypothèse que les calories de ces breuvages ne provoquent pas le même sentiment de satiété que les aliments solides.

L'autre raison résiderait dans l'utilisation de la plupart des fabricants du sirop de maïs à haute teneur en fructose, qui favorisait la résistance à l'insuline et la lipogenèse hépatique (le processus biochimique qui permet la synthèse des lipides).

Au-delà de ces résultats, les scientifiques cherchent à démontrer la relation entre les boissons sucrées et le développement des maladies chroniques comme le diabète de type 2 ou l'hypertension.

Source : "Calories from Soft Drinks — Do They Matter?", Sonia Caprio, M.D., September 21, 2012 (10.1056/NEJMe1209884)

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus