Binge drinking : que faire en tant que parents ?

Quels sont les signes qui doivent alerter les parents de jeunes consommateurs ? Et que faire ensuite ?

Rédigé le , mis à jour le

Binge drinking : que faire en tant que parents ?

Les réponses avec le Dr Philippe Batel, addictologue à l'hôpital Beaujon (Clichy) :

"Tant mieux si les parents s'inquiètent parce que très souvent on a des parents qui nous amènent à l'hôpital des adolescents parce qu'ils sont persuadés que ce sont des grands drogués parce qu'ils ont trouvé un joint sous leur lit… et en fait quand on explore le problème, on se rend compte que c'est la question de l'alcool.

"Je crois qu'il faut ouvrir le dialogue en permanence et qu'un adolescent qui rentre ivre, il faut que cela se dise à un moment ou à un autre, sûrement pas au moment où il est complètement out mais bien évidemment à distance quand il va avoir dessaouler.

"Il faut maintenir le dialogue et il faut bien évidemment inscrire l'alcool dans un processus éducatif classique comme on parle de sexualité, comme on parle de tous les dangers à un adolescent, il faut lui parler des dangers de l'alcool.

"Ce qui est très compliqué, c'est que la représentation qu'on continue à avoir en France est que s'alcooliser est aussi un moyen de s'affirmer en particulier en tant qu'homme. Quand on tient bien l'alcool, on est un homme.

"Souvent la position des pères sur l'ivresse de leurs fils est très souvent extrêmement ambiguë."

En savoir plus :