A quoi doit-on s'attendre pour les vaccins anti-Covid pour les enfants ?

Le gouvernement souhaite généraliser la vaccination contre le Covid à tous les enfants de 5 à 11 ans, “d’ici la fin de l’année”. Quelles sont les spécificités de ce sérum réservé aux enfants, déjà utilisé en Israël ou aux Etats-Unis ? On vous dit tout !

Mathis Thomas
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Une dose aménagée pour les enfants de moins de onze ans. Annoncée ce lundi 6 décembre par Jean Castex, la vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans débute le 14 décembre, pour les 360 000 enfants “à risque”. Le chef du gouvernement envisage d’ouvrir la vaccination “à tous les enfants” d’ici “à la fin d’année”.

Pour l'instant, seul le vaccin Comirnaty, commercialisé par Pfizer, a reçu le feu vert de l’agence européenne du médicament, pour vacciner les 5-11 ans. Avec plusieurs spécificités pour correspondre au jeune public.

Comment va-t-il être administré ?

Les enfants recevront un tiers de la dose initialement distribuée aux populations plus âgées. Concrètement, alors que les adultes se font injecter 30 microgrammes, la dose est donc réduite à 10 microgrammes pour les plus jeunes. Cette version pédiatrique est également moins concentrée en ARN messager. Les deux injections administrées devront être espacées de 21 jours, selon un communiqué de l'Agence européenne des médicaments. 

Les Etats-Unis, le Canada et Israël ont d’ores et déjà lancé leur campagne de vaccination des 5-11 ans sur leur territoire, avec ce dosage. D’autres pays européens comme le Portugal ou l’Espagne envisagent désormais de leur emboîter le pas, et vacciner les jeunes enfants.

A lire aussi : Omicron vs Delta : quelles différences opposent les deux variants du Covid ?

Quels effets secondaires ?

Réalisé sur 2 000 jeunes enfants, un essai clinique avait conclu à une efficacité de 90,7%, selon le chef de la stratégie vaccinale de l'Agence européenne des médicaments. 

Les effets secondaires, qui peuvent durer quelques jours, ont été jugés "légers ou modérés" et peuvent se manifester sous la forme d'une douleur localisée à l'endroit de l'injection, d'une fatigue, de maux de tête, de douleurs musculaires ou d'un rhume. Un autre essai mené par Pfizer-BioNTech n'avait signalé aucun effet secondaire lourd.

Test salivaire : mode d'emploi  —  Magazine de la Santé

Quel protocole en France ?

Pour l’instant, la Haute autorité de Santé a uniquement recommandé la vaccination aux enfants présentant un risque de forme grave du Covid-19, ainsi que pour “ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination". Sont notamment concernés les enfants souffrant de maladies cardiaques, de maladies hépatiques chroniques, de maladies neurologiques, de diabètes, d’obésité ou de trisomie 21.

Des doses pédiatriques devraient être distribuées aux pharmacies hospitalières à partir du 13 décembre, en prévision d’une large vaccination en fin d’année, d’après le ministère de la Santé, dans un communiqué adressé aux hôpitaux, cliniques et aux soignants libéraux.