Le stérilet hormonal a-t-il une influence sur le désir sexuel ?

Le stérilet hormonal a-t-il une influence sur le désir sexuel ? J'ai 36 ans et plus de désir depuis plus de trois mois.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

La réponse du Dr Hélène Jacquemin Le Vern, gynécologue-sexologue :

"C'est une question qui est psychosomatique. On parle du stérilet hormonal, mais quasiment toute la quantité d'hormones contenues dans le stérilet est diffusée localement au niveau de l'utérus et ne va pas dans la circulation générale. Le cycle de la femme continue, il y a une ovulation… mais il n'y a pas de règles ce qui peut être un peu troublant pour les femmes. Comme ça entraîne une atrophie de la muqueuse de l'utérus, il n'y a pas de desquamation et donc pas de règles. Mais le cycle a lieu normalement. On peut donc se demander si vraiment cette quantité minime de progestérone qui circule peut avoir une influence aussi importante sur le désir.

"Il y a tout de même des effets secondaires de cette progestérone circulante puisque certaines femmes ont de l'acné avec le stérilet, d'autres femmes ont une séborrhée, des cheveux très gras… donc on ne peut pas dire qu'il n'y a pas du tout d'effets secondaires. Les effets locaux sont des petits saignements de temps en temps.

"Peut-être que cette femme devrait se poser la question de savoir pourquoi elle a été amenée à choisir le stérilet hormonal. Peut-être qu'elle était lasse de prendre la pilule, peut-être que la pilule lui donnait des effets secondaires, peut-être utilisaient-ils dans le couple le préservatif et ils en avaient assez, peut-être avait-elle des règles fatigantes… car ce qui est à craindre en cas de retrait du stérilet, est de se retrouver à nouveau devant un problème de contraception et aussi de libido. Je ne suis pas du tout certaine que stérilet et problème de libido soient liés. Dans le doute, si vraiment ce trouble du désir persiste et que sa libido baisse, il faut retirer le stérilet. Il faut en faire la preuve et faire un essai en prenant un autre contraceptif qui ne soit pas hormonal.

"Quand on est hors des contraceptions hormonales, il y a le stérilet au cuivre qui lui, peut donner des règles abondantes donc il faut se préoccuper du pourquoi avait été choisi ce stérilet hormonal. Et il y a le préservatif et le diaphragme. On a vite fait le tour quand on quitte la contraception hormonale. Il faut donc bien se poser des questions. Il faut essayer de comprendre que ce mal-être est peut-être plus général que lié au stérilet hormonal."