1. / Se soigner
  2. / Traitements du cancer
  3. / Radiothérapie

La curiethérapie, une radiothérapie ciblée pour traiter les cancers

Excellent moyen pour vaincre le cancer de la prostate, la curiethérapie est une forme méconnue de radiothérapie. Dite "de contact", elle permet de mieux cibler les tumeurs en placant les éléments radioactifs à l’intérieur de l’organisme. Explications.

Rédigé le

La curiethérapie, une radiothérapie ciblée pour traiter les cancers
La curiethérapie, une radiothérapie ciblée pour traiter les cancers
Sommaire

Qu'est-ce que la curiethérapie ?

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent la curiethérapie

Son histoire a commencé en 1901, peu après la découverte de la radioactivité. Sur les conseils d’un certain Pierre Curie, un dermatologue français implante des sources radioactives dans une tumeur pour la détruire. La curiethérapie était née. Appelée aussi “brachythérapie”, elle fait partie de l’arsenal thérapeutique pour vaincre le cancer mais elle reste assez peu connue. 
La curiethérapie est une forme de radiothérapie, mais contrairement à une radiothérapie externe où les rayons sont dirigés vers la tumeur depuis l’extérieur du corps, la curiethérapie est un traitement dit “de contact”. Autrement dit, des éléments radioactifs directement à l’intérieur de l’organisme : soit au contact de la tumeur, soit dans la tumeur elle-même. 

Traiter un cancer de la prostate par curiethérapie

Grâce à la curiethérapie, les médecins peuvent irradier à forte dose une zone extrêmement ciblée. Les tissus sains autour de la tumeur ont donc moins de risques d’être irradiés, ce qui limite les effets secondaires pour le patient.  

Cette technique est particulièrement adaptée pour traiter les cancers gynécologiques, certains cancers ORL et surtout elle est indiquée pour traiter les cancers de la prostate : des implants permanents qui ressemblent à des grains de riz, diffusent en continu de faibles doses de radiation. C’est ce qu’on appelle une curiethérapie A BAS DEBIT DE DOSE. C’est ce qu’on propose quand le cancer est localisé, à un stade relativement précoce ou avec un faible risque de progression. Mais il existe aussi des curiethérapies A HAUT DEBIT DE DOSE : on insère temporairement une dose radioactive très forte. 

D’après la littérature scientifique, un patient traité par curiethérapie présente les mêmes chances de guérison qu’un patient traité par chirurgie ou radiothérapie externe.

Cancer de la prostate : une deuxième curiethérapie

Avec cette forme de radiothérapie, les risques de rechute existent. Le problème avec la curiethérapie, c’est qu’en cas d’échec, il est plus difficile de basculer vers la chirurgie et de réaliser une ablation de l'organe malade. Pour une récidive d’un cancer de la prostate et sous certaines conditions, un nouveau protocole permet de réaliser une curiethérapie dite "de rattrapage"

Voir aussi sur Allodocteurs.fr