1. / Se soigner
  2. / Phytothérapie
  3. / Affronter l'hiver

Dépression saisonnière : pourquoi se sent-on plus fatigué en hiver ?

De nombreuses régions de métropole sont sous les nuages depuis des semaines. Un déficit d'ensoleillement qui porte sur le moral, mais pas seulement...

Rédigé le , mis à jour le

Dépression saisonnière : pourquoi se sent-on plus fatigué en hiver ?
Visual Hunt

En ce début d'année 2018, de nombreux départements enregistrent un important déficit d'ensoleillement rapport aux normales saisonnières : seize heures de soleil en moins en moyenne, sur les deux premières semaines ! Selon la Chaîne météo, la région bordelaise serait confrontée au plus fort déficit, avec seulement 11 heures de soleil sur cette même période, contre 41 heures habituellement. Sur Lille, la durée d'ensoleillement aurait réduit de moitié, et l'Île de France d'un tiers.

L'hiver est une période propice à l'installation d'une grande fatigue. Elle se manifeste généralement par un manque de sommeil et une perte de vitalité. Et cette année, cela semble particulièrement long... Mais l'hiver est-il réellement à l'origine de cette baisse de régime ? Interrogés par la rédaction d'Allodocteurs.fr durant l'hiver 2013, les docteurs Charlotte Tourmente, Amaury de Cassin et Jacques Boulet avaient décortiqué pour nous ce phénomène de la fatigue hivernale.

Ressentie par 15% des Français, elle serait, pour bonne part, psychologique. Les trois médecins généralistes s'accordaient en effet pour confirmer que, tout du moins chez la plupart des gens, la fatigue hivernale : "C'est surtout dans la tête."

Plus de malades, plus de fatigue...

L'organisme doit affronter le froid, combattre les bactéries et virus, et comme l'expliquait le Dr Jacques Boulet, "en hiver, les personnes sont sujettes à une accumulation d'infections virales (rhinite, grippe, rhume)". Ce qui, par conséquent, "sollicite le système immunitaire et le fragilise", ajoutait le Dr Amaury de Cassin, médecin généraliste.

Il est important par ailleurs de déterminer la nature de la fatigue, spécifique à chacun. "Lorsqu'un patient se présente en consultation fatigué, il faut commencer par faire un bilan, un examen médical", car "la fatigue peut être le symptôme d'une maladie chronique, l'hypothyroïdie, par exemple", expliquent les médecins.

La dépression saisonnière due au manque de lumière affecterait 4 à 6% des Français.

"La fatigue hivernale persiste car l'hiver n'est pas ponctué par une rupture de repos comme l'été", explique le Dr Charlotte Tourmente. "Chez certains, le manque de lumière contribue à provoquer un état dépressif saisonnier", ajoute-t-elle, sachant qu'un Français sur cinq souffre de déprime saisonnière dans ses formes mineure et majeure. En cas de dépression saisonnière avérée, la luminothérapie reste alors le traitement de référence.

Enfin, dès lors que toute cause pathologique est écartée, le meilleur moyen de rester en forme et de garder le moral en attendant les beaux jours est d'"avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité sportive régulière", préconise-t-elle.

la rédaction d'Allodocteurs.fr

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :