1. / Se soigner
  2. / Médicaments

La moitié des médicaments est-elle inutile ?

Le député UMP, Bernard Debré, et le Pr. Philippe Even, publient un "livre choc" passant au crible 4 000 médicaments, dont 50 % ne serviraient à rien, et certains seraient même dangereux. Ce livre, intitulé "Le guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles, ou dangereux", arrive comme un pavé dans... la pharmacie.

Rédigé le , mis à jour le

La moitié des médicaments est-elle inutile ?

Les laboratoires pharmaceutiques les fabriquent, les autorités sanitaires les mettent sur le marché, et les médecins les prescrivent. Ce sont eux, finalement, les plus visés par ce "Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux", qui recense "50 % de médicaments inutiles, 20 % de mal tolérés, et 5 % de potentiellement dangereux". L'ouvrage dénonce également le paradoxe selon lequel 75% de ces médicaments sont remboursés.

Le guide des médicaments utiles, inutiles... ou dangereux

Derrière ce "livre choc", deux personnalités ultra-médiatiques dans le monde de la santé : le député UMP Bernard Debré, ancien doyen de la Faculté de médecine de Paris, et le Pr. Philippe Even, directeur de l'Institut Necker.
Suite à l'affaire du Mediator, les deux hommes s'étaient vus confier une mission par l'ancien président, Nicolas Sarkozy, et avaient remis en 2011 un rapport sur la réforme du système du médicament.

 

Le Nouvel Observateur publie sur son site Internet une liste de 58 médicaments jugés dangereux, "à proscrire immédiatement", parmi lesquels des anti-inflammatoires, des médicaments cardiovasculaires, des contraceptifs comme certaines pilules de troisième génération.

En ligne de mire également, les statines, utilisées contre le cholestérol, "avalées par 3 à 5 millions de Français", qui "coûtent à la France 2 milliards d'euros par an" et que les auteurs jugent "complètement inutiles".

Autant de médicaments sur la sellette depuis plusieurs mois…

Tout en clamant dans une vidéo sur le site du Nouvel Observateur que ce livre est "un livre d'information, pas d'opinion", le Pr. Even qualifie l'industrie pharmaceutique de "la plus lucrative, la plus cynique, et la moins éthique de toutes les industries".


Dans l'Obs : le guide des médicaments inutiles..... par LeNouvelObservateur

Le Pr. Even dénonce une industrie, qui, pour gagner de plus en plus d'argent, a "tenté d'allonger la France entière en élargissant la définition des maladies. Nous sommes tous devenus des hypertendus, des diabétiques, des hypercholestérolémiques, des artériels, des ostéoporotiques et des fous de puissance".

Selon le calcul des deux auteurs, dérembourser la plupart des traitements mis en vente en pharmacie rapporterait 10 milliards d'euros à l'assurance maladie. Le Pr. Even clame depuis plusieurs années que pour régler le déficit de la sécurité sociale, "il suffit de retirer du marché les médicaments dangereux, inutiles ou inefficaces".

A voir dans notre émission d'aujourd'hui "Le Magazine de la santé", sur France 5, les réactions à la sortie de ce livre de personnalités du monde de la santé.

 

En savoir plus

 

Sponsorisé par Ligatus