1. / Se soigner
  2. / Handicap
  3. / Surdité

Un implant électronique pour restaurer l'audition des enfants sourds

Permettre à un enfant sourd profond d’entendre et d’acquérir le langage, c’est aujourd’hui possible grâce aux implants cochléaires. Grâce à un dépistage précoce, ils peuvent être opérés avant l’âge de 24 mois. Mais comment fonctionne cet appareil ?

Rédigé le , mis à jour le

Un implant électronique pour restaurer l'audition des enfants sourds
Sommaire

Qu'est-ce qu'un implant cochléaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet présentent l'anatomie de l'oreille.

L'oreille permet d'entendre des sons. Elle est composée de trois parties : l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne.

Avec une audition normale, le pavillon de l'oreille capte les sons et les envoie sous forme d'ondes à travers le conduit auditif vers le tambour du tympan. Les vibrations sont alors transmises à trois osselets puis à la cochlée. Cette dernière abrite des cellules recouvertes de cils qui se mettent à onduler au contact des vibrations. Les cellules transforment ces vibrations en impulsions électriques et les transmettent au cerveau par le nerf auditif, où elles seront transformées en sons.

Quand la surdité est légère, on propose des appareils d'amplification du son : les prothèses auditives. Mais cela ne suffit pas pour les personnes sourdes profondes ou sévères.

On peut alors poser chirurgicalement un implant cochléaire, qui se compose de deux parties :

  • une première partie externe, avec les piles, un micro, et un processeur qui capte les sons, les transforme en signaux et les envoie par le biais de l'antenne à l'implant interne, situé sous la peau.
  • celui-ci envoie les signaux en impulsions électriques au faisceau d'électrodes, enroulé à l'intérieur de la cochlée. Elle transmet alors les signaux au nerf auditif, puis le cerveau les reconnaît comme des sons.

Pour les enfants, il est préférable de l'implanter le plus tôt possible pour favoriser l'acquisition du langage, et leur permettre de comprendre les sons qu'ils entendent grâce à l'implant. La plupart du temps, l'opération est réalisée entre 12 et 24 mois, le temps d'établir un diagnostic précis de la surdité.

La mise en place de l'implant cochléaire

Attention, images de chirurgie ! L’opération est réalisée sous anesthésie générale et dure environ 2 heures.

Manon a été implantée à un peu plus de 6 mois, ce qui est assez rare. Sa surdité a été détectée quasiment dès sa naissance car son grand frère est lui-même sourd profond. Leurs deux parents sont entendants.

La cochlée est déjà à sa taille adulte chez les nourrissons. L'implant est donc posé de manière définitive, et n'est changé qu'en cas de panne, ce qui arrive rarement.

Une fois la peau cicatrisée, une seconde partie est posée sur l'implant. Le contact entre les deux éléments se fait alors grâce à deux aimants posés de chaque côté de la peau. Après, un long travail d'adaptation et d'apprentissage doit être réalisé. On ne sort pas du silence aussi facilement. Le cerveau doit apprendre à décoder les nouveaux messages qu'il reçoit et les assimiler comme des sons.

 

Un appareil qui nécessite quelques réglages

Le réglage de l'appareil s'effectue grâce à l'évaluation des seuils de réaction de l'enfant.

Mattéo a été implanté en 2009. Il avait alors un an et demi. Désormais, il entend ce qu'on lui dit, commence à parler, et réagit aux sons qui l'entourent. Mais il y a encore quelques petits réglages à faire pour que sa compréhension des sons soit optimum.

L'implant cochléaire n'est pas un moyen miraculeux pour rendre l'audition à une personne sourde. Dès que l'appareil n'a plus de pile ou qu'il est en panne, le sourd n'a plus aucune information sonore. Les enfants implantés apprennent donc en parallèle au langage oral, la langue des signes et la lecture labiale pour ne pas être dépendant de leur appareil.

À l'âge adulte, certains font le choix de se débrancher. Il leur suffit de retirer la partie externe de l'implant. Ils peuvent ainsi choisir de ne partager que le monde de la surdité. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus