1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes

Quand la greffe change de visage

La première greffe partielle de la face avait été réalisée en 2005. Le 21 janvier 2007, Pascal atteint d'une forme rare de neurofibromatose, a bénéficié d'une greffe de la face par les équipes du Pr. Laurent Lantieri à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil.

Rédigé le , mis à jour le

Quand la greffe change de visage
Quand la greffe change de visage
Sommaire

Lire la suite de l'actu...

Entre le 4 et 5 avril 2009, les équipes des Pr Laurent Lantieri et Christian Dumontier (AP-HP) ont greffé sur un même patient, âgé de 30 ans, grand brûlé à la suite d'un accident en 2004, un nouveau visage et deux nouvelles mains. Pour la première fois au monde, ces deux opérations sont réalisées simultanément. Vingt chirurgiens et dix anesthésistes ont été mobilisés et se sont relayés. Le Pr Laurent Lantieri, chef du service chirurgie plastique et reconstructive à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (AP-HP) et le Pr Christian Dumontier, chirurgien orthopédique, spécialiste de la chirurgie de la main à l'hôpital Saint-Antoine à Paris (AP-HP), ont réalisé cette triple greffe à l'hôpital Henri-Mondor.

Il s’agit de la sixième greffe de la face dans le monde. Mais c'est la première fois que des équipes tentent de greffer à la fois le visage et les mains chez un même patient. La première double greffe des mains avait été réalisée à Lyon par le Pr Dubernard en janvier 2000 sur un patient - Denis Chatelier - qui avait perdu ses mains à la suite d'une explosion accidentelle.

Quelques semaines auparavant, dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 mars 2009, le Pr Laurent Lantieri et son équipe avaient effectué la troisième greffe du visage en France et la cinquième au monde sur un homme âgé de 28 ans, défiguré par un coup de fusil.

La première greffe partielle de la face avait été réalisée en 2005, également en France, au CHU d'Amiens, par les équipes des professeurs Devauchelle et Dubernard. C'est une jeune femme, Isabelle Dinoire, défigurée par son chien, qui en avait bénéficié.

Pascal bénéficie d'une greffe du visage, le 21 janvier 2007, par les équipes du Pr Lantieri. A la différence d'Isabelle Dinoire, Pascal, 31 ans, n'a pas été victime d'un accident. Il est atteint d'une forme rare de la neurofibromatose, la deuxième maladie génétique en France.

La greffe de visage en trois dimensions

Marina Carrère d’Encausse et Benoît Thevenet expliquent la greffe de visage.

L'opération consiste à prélever sur le donneur décédé, la partie de la face à greffer.

Le greffon comprend la peau mais aussi les muscles, les nerfs, les veines et les artères. Il est ensuite repositionné sur le visage du patient.

Greffe de visage : un passeport pour le monde professionnel

Depuis son opération, Pascal a trouvé un emploi et pense à fonder une famille (reportage du 21/01/2009).

Pascal, atteint d'une forme grave de la maladie de Recklinghausen (ou neurofibromatose), a bénéficié d'une greffe de visage, réalisée en 2007 par le Pr Laurent Lantiéri, chirurgien plastique et reconstructeur à l'hôpital Henri-Mondor (AP-HP).

Il a été le deuxième patient en France et le troisième au monde à être greffé d'une partie du visage.

Deux ans après, Pascal raconte sa nouvelle vie : un nouvel emploi et un nouveau regard sur l'avenir.

Rencontre avec Pascal

Le Pr. Laurent Lantiéri et Pascal répondent aux questions de Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes.

Près de neuf mois après l’opération, le Pr Laurent Lantiéri et Pascal racontent les difficultés rencontrées.

Y a-t-il eu des phases de rejet du greffon ? Comment revient la sensibilité du visage ? Quelle a été la réaction de Pascal au moment de la découverte de son nouveau visage ? Réponses en images avec l'interview du 11 octobre 2007.

Retour sur une opération réussie

À l'occasion de la sortie du documentaire sur sa greffe de visage, Pascal, atteint de la maladie de Recklinghausen, revient sur son opération.

Pascal, atteint d'une forme grave de la maladie de Recklinghausen (ou neurofibromatose), a bénéficié d'une greffe de visage, réalisée en 2007 par le Pr Laurent Lantiéri, chirurgien plastique et reconstructeur à l'hôpital-Henri Mondor (AP-HP).

Des images difficiles de sa vie avant, pendant et après l'opération mais dont la force illustrent le chemin parcouru…

Dix ans après sa greffe, Pascal raconte sa nouvelle vie

Entretien avec le Pr Laurent Lantieri, chirurgien spécialisé en chirurgie plastique, et avec Pascal Coler, greffé du visage

Il y a dix ans, le 21 janvier 2007, Pascal Coler recevait un nouveau visage des mains du Pr Laurent Lantiéri, car le sien était extrêmement déformé par une maladie génétique évolutive dite de Recklinghausen qui ne cessait d'évoluer.

Quelle est sa vie aujourd'hui ? Comment s'est-il habitué à son nouveau visage ? Pascal raconte sa nouvelle vie dix ans après sa greffe de visage.

Sponsorisé par Ligatus